Rituel Magie résultat inverse
FAQ Magie

Rituel Magie résultat inverse

Rituel magie résultat inverse

Rituel Magie résultat inverse

Une de mes amies, mère de famille et séparée de son conjoint vivait une situation amoureuse compliquée car elle était la maîtresse d’un homme qui lui disait qu’il allait quitter sa femme. Pour « faciliter » les choses, elle a contacté une personne pour un rituel de magie. Quand elle m’a montré la photo du rituel, j’ai constaté que le pentagramme était à l’envers, dessiné sur un fond noir et j’ai pensé qu’elle n’avait pas eu une bonne idée.

Appelez maintenant Catherine d’Auxi  Médium au  02.96.38.04.52 pour une consultation de Voyance ou

Elle ne croit pas à la magie, elle a fait faire ça, comme ça. Je me demande si ce rituel n’est pas une arnaque. Le rituel a été fait lundi et mardi dernier, il était programmé sur ces dates. Dimanche, donc un jour avant, son amant a mis fin à leur relation parce que sa femme lui a dit qu’elle savait tout et lui ne veut faire souffrir personne… Je me suis dit que cette rupture si proche de ce rituel, c’était une étrange coïncidence !  Pélagie.

C’est à l’évidence de la sorcellerie (je précise que j’ai vu la photo du rituel qui n’a pas sa place sur ce site) et qu’elle y croie ou non n’a strictement aucune importance. C’est tout de même curieux et un peu irresponsable de faire pratiquer des rituels en se disant que ça n’a pas d’utilité ou d’intérêt. Cela étant les esprits manipulateurs s’engouffrent dans ce genre de situation.

Les Rituels ayant leur source d’influence dans l’Astral, que s’y passe-t-il ?

–  Il y a fort à parier que le gardien de l’initiatrice du rituel n’y adhérait pas et a cherché à la protéger (c’est un peu la même histoire que pour la belle au bois dormant et les fées) en la séparant de son amant de façon à ce qu’elle soit aussi peu responsable que possible d’un rituel qui n’avait plus de raison d’exister du fait d’une rupture postérieure.

– Les anges gardiens de la famille en cause (celle de l’amant) ont pu estimer qu’il devait élever ses enfants,

– le sorcier a posé un dérivatif qui a agi et est encore actif (expliqué ci-dessous).

Il y a plusieurs notions à prendre en compte :

D’un point de vue purement karmique, qu’on croie ou non à un rituel ne change rien à l’affaire, dès l’instant où on le demande, qu’on paye ou non pour ça, on est RESPONSABLE et on devra en rendre compte dans cette vie ou une autre.

Bien sûr que ce rituel n’est pas une arnaque, il a été fait. Je pense que le praticien (sorcier en l’occurrence) a eu le soin de poser un dérivatif (comme un plomb en électricité). C’est à la fois simple et compliqué. Pour un Rituel de Magie Blanche, on doit, normalement, demander l’avis de la personne concernée par la demande, avis implicite ou explicite d’ailleurs, c’est un peu de la même nature du « qui ne dit mot consent ». Il ne viendrait jamais à l’idée d’un Mage de vouloir séparer un couple, avec des enfants qui plus est, jamais. En sorcellerie, le sorcier envoie le mal pour casser, délier, rompre (une union…). Les personnes concernées peuvent bénéficier d’une protection, le sorcier envoie la force négative et s’il y a en face bouclier ou protection, que fait la force ? Elle revient à l’envoyeur car elle ne peut rien faire d’autre, créée elle doit agir. Pour éviter cela les sorciers ont (souvent pas toujours) le soin de poser un dérivatif avant d’agir. C’est-à-dire qu’ils mettent en place comme un plomb de tableau électrique en « nommant » le commanditaire comme exécutant et seul responsable. Le choc en retour, s’il y a protection, est donc renvoyé directement sur le commanditaire. C’est une possibilité à prendre sérieusement en compte dans le cas exposé.

Quand on pratique un rituel, on se met à la place de Dieu en quelque sorte ou pour un sorcier, du mal. Tant qu’on est dans la Magie Blanche, on ne risque pas grand-chose puisqu’on est réputé agir dans le bien, pour le bien. En magie noire, c’est différent. La personne contre laquelle est envoyé le charme peut avoir une belle protection (par exemple dans le cas qui nous occupe, la femme, le mari, la famille peuvent avoir été protégés par une tierce personne – voire par l’épouse elle-même). Je pense que votre amie n’y croît pas non plus mais… les desseins de Dieu sont impénétrables et il a donc pu être estimé dans les Hautes Instances que cette attaque (car c’en est une) est inadmissible. Auquel cas, la protection divine a joué, mettant fin à leur relation immédiatement. C’est comme si, d’un point de vue divin, on avait estimé qu’elle avait dépassé les bornes des limites et qu’elle devait être sanctionnée.

Pour elle, une alternative si elle veut résoudre le problème facilement : Soit elle a fait ce rituel elle-même et elle va devoir trouver le moyen de l’annuler. Bon courage. Faire un rituel à l’Archange Michel peut-être ? Soit elle l’a fait faire. Alors, elle peut éventuellement faire annuler par le praticien ou la praticienne qui l’a réalisé. C’est le plus simple et le plus efficace. Demander à une tierce personne de l’annuler reviendrait à déclarer « une guerre » à ce praticien et serait forcément compliqué. Maintenant, les sorciers ne sont pas réputés avoir bon caractère et être bons. Alors elle prend le risque de le contrarier sérieusement et qu’il aggrave encore les choses, la fasse payer de nouveau et… n’annule rien.

Elle va au-devant d’une succession d’ennuis de tous ordres (malchances,…) et quand elle aura enfin compris que tout cela n’est pas de la rigolade, qu’elle est bien obligée d’y croire,

Je lui conseillerais de pousser la porte d’une église, de se confesser et de demander au prêtre ou au curé comment faire pour réparer et l’absolution pour son acte. S’il devait accepter ce qui n’est pas assuré, qu’il prononce l’absolution, alors rien n’aura existé. Il faut du courage, de la force et de l’humilité pour réaliser cela. Je lui souhaite d’avoir tout cela.

Sa chance, sa grande chance, je pense qu’elle a un Ange Gardien (féminin grand-mère ou arrière-grand-mère) qui la protège. Cette grand-mère a donc délié ce qui l’unissait à son amant, de façon à lui ôter toute responsabilité et à rendre inutile et inopérant le rituel. C’était sage, très sage même. Mais le rituel a été fait et validé. Dans ce cas, rien que le fait de le penser, l’imaginer, l’envisager implique la charge karmique.

Voir aussi cet article : Délier, rompre, supprimer un rituel ou un charme (en cliquant sur le titre).

Ajout de Riwall Llydaw Médium Spirite

Cela implique beaucoup de monde dans l’Astral moyen-inférieur, surtout les gardiens protecteurs des enfants, de la femme mariée, de l’homme marié, de la femme-maîtresse qui fait faire le rituel et j’en oublie forcément. Revenir à l’équilibre passe effectivement par le repentir puis la réparation vis-à-vis de soi comme vis-à-vis des protagonistes.

« Il allait quitter sa femme » est très souvent une promesse à ne pas toujours prendre au sérieux, juste une excuse très laborieuse à l’adultère. La possession de l’autre est une affaire jamais entendue en ce sens qu’elle doit se comprendre comme non-perpétuelle, ce qui donne au rituel engagé sa propre possession par l’obnubilation et le constat infernal de ne jamais être satisfait(e).

Etre victime de soi revient donc à souffrir de soi pour soi, c’est un démiurge infernal dont il est question.

La parole délivre, la prière coud et recoud la pensée, l’onction bénit tout le reste et sans rien galvauder, cela assure en principe des arrières optimistes.

Mais, il faut parfois du temps pour saisir la portée d’un tel rituel, d’abord le déni puis, l’amoindrissement intellectuel de l’acte précéderont la prise de conscience spirituelle elle-même et pour un laps, ligotée avec l’évènement commandé-réalisé. Retrouver sa route passe parfois par se situer d’après les étoiles. Une bonne manière de s’éloigner de méphistophélès, l’esprit qui nie et dont la devise est : « Tout ce qui existe est digne d’être détruit ; il serait donc mieux que rien n’existât. Ainsi, tout ce que vous nommez péché, destruction, bref, ce qu’on entend par mal, voilà mon élément » (traduction Gérard de Nerval). Une fois l’ennemi débusqué, il est possible de commencer à combattre, avec courage.

Appelez maintenant Catherine d’Auxi  Médium au  02.96.38.04.52 pour une consultation de Voyance ou

Catherine d’Auxi Droits réservés (copyright)

La Magie Blanche n’est et ne sera jamais une science exacte, la réussite des rituels étant conditionnée à beaucoup de paramètres comme le respect de la pratique, la Foi, l’Abandon qui sont de nature humaine donc forcément sujets à fluctuations.

Il n’est en aucun cas souhaitable de s’intéresser à l’ésotérisme, de pratiquer la Magie ou toute autre expérience comme le Spiritisme (oui-ja) ou encore les voyages astraux avant l’âge de 21 ans.  Le Corps Mental en construction n’est pas apte à recevoir les influx énergétiques démultipliés par ces pratiques. En TOUT la mesure est obligatoire, mère de sureté … et fixer cette limite pour la pratique ésotérique et particulièrement de la magie ne relève à aucun moment de la maturité mais de la plus élémentaire sécurité mentale.

4 Comments

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top
Boosté par WP-Avalanche