Les 8 dates incontournables du calendrier ésotérique

Pensez a laisser un commentaire, une surprise vous attend !

Les recherches historiques et archéologiques permettent de mettre en évidence qu’autrefois quatre fêtes liées aux cycles des saisons et 4 fêtes aux rythmes agraires étaient célébrées. Ces fêtes liées aux rythmes agraires, qui célébraient la nature et la fécondité, étaient symbolisées par les différents dieux et déesses où la Déesse-Mère tenait une place prépondérante. D'autre part, une importante proportion des mégalithes occidentaux présentent une orientation liée aux solstices ou aux équinoxes. Ces quatre rendez-vous solaires faisaient donc l'objet de fêtes particulières qui venaient s'ajouter aux quatre fêtes précédentes. L'année était donc rythmée par huit fêtes espacées d'environ six semaines. Ces fêtes, associées aux périodes de l'année et à l'environnement naturel, correspondaient de façon si profonde avec les fondements archétypaux de l'être humain qu'une religion venue des sables du désert ne pût les éradiquer complètement. Pour s'imposer, elle fut contrainte de se greffer dessus en y substituant un symbolisme qui lui était propre.

Aujourd'hui, alors que la majorité d'entre nous vit dans les villes, un retour vers une forme de spiritualité tournée vers la nature amène de plus en plus de nos contemporains à s'intéresser à des voies liées au paganisme et, notamment, au druidisme. Les Druides d'aujourd'hui, hommes et femmes, cherchent à travers leurs pratiques à réharmoniser l'être humain avec la Nature, à renouer le lien subtil entre le Ciel et la Terre. En réhabilitant également la Déesse dans leur spiritualité, ils rendent à la femme la place qui lui revient de droit. L’année commence le 1° novembre.

Les 8 dates incontournables du calendrier ésotérique

8 dates incontournables du calendrier ésotérique1° novembre

C’est un moment particulier où le temps et l’espace, le monde visible et invisible communiquent. Il est consacré à la rencontre entre les habitants de ce monde et ceux de l’Astral, dans un « sas » qui est un monde intermédiaire jouxtant le nôtre, il se nomme « le petit pont de bois » ou « la vallée des rencontres ». Ceux qui sont autorisés, incarnés ou non peuvent y entrer et en sortir.
Le rituel a lieu la nuit. On symbolise le passage nécessaire par la mort en éteignant le feu, puis en le rallumant. Pendant ce moment où le feu est éteint et où on est plongé dans l'obscurité la plus complète, on peut ressentir et prendre conscience de l'absence de la Lumière, de la réalité et de la consistance de la Nuit, de notre nuit intérieure. Mais c'est aussi par le feu allumé dans l'obscurité que l'on peut percevoir notre Feu intérieur renaissant.
Ce cérémonial vise aussi à honorer les Ancêtres et à établir un contact avec les disparus, considérés comme source de conseil, de sagesse et d’inspiration, car pour la traversée de la période obscure qui s'annonce, il nous faudra une lumière qui éclaire nos pas. C'est pourquoi, à cette période où la Porte est ouverte, nous pouvons solliciter d'être guidés par des Âmes supérieures. C'est également un moment propice pour apporter notre aide spirituelle à ceux qui ont quitté ce monde. Cependant, le cheminement des âmes défuntes dans le monde spirituel est fonction de l’état de conscience qu’elles ont atteint au cours de leur vie. Plus leur conscience a été coupée du monde spirituel, plus ils sont perdus. Leur attention est toute tournée vers la terre. Ce moment hors du temps est un seuil entre l'ancienne et la nouvelle année. En réalisant un Bilan, il nous permet de nous débarrasser de ce qui nous entrave, de nos "branches mortes". Nous pouvons enterrer (mettre en terre réellement) quelque chose qui symbolise ce dont nous voulons nous débarrasser ou bien faire le deuil. En retournant à la Terre, nos "branches mortes" retournent ainsi dans le grand cycle de la vie. Dans le passé, cette période de libération et de désordre était aussi manifestée extérieurement: Les hommes s’habillaient en femme et inversement, les barrières des champs étaient démontées et jetées au fossé, on déplaçait les bêtes du voisin dans un autre pré, les enfants faisaient des facéties,… Il y a une survivance édulcorée et dénaturée de cette fête dans Halloween.
C’est le temps de la vieillesse, de la mort, des ancêtres.

8 dates incontournables du calendrier ésotériqueLe solstice d’hiver – 21 décembre

marque le triomphe de la Lumière sur les Ténèbres. C’est le temps de la renaissance après la mort. Au cœur de la nuit la plus longue, dans le silence de la Terre endormie, les graines commencent à germer, répondant à l'appel de la vie. Tout comme la graine qui ne trouve son énergie qu'au centre d'elle-même, c'est au plus profond de nous que nous devons chercher la Force et la Lumière. Les influences cosmiques particulières à cette période nous incitent à nous intérioriser et la Lumière qui nous est accordée en ce jour peut nous aider à faire naître en nous l’enfant divin. C’est aussi une invitation à abandonner ce qui fait obstacle à la Lumière ainsi qu’à l’attachement aux choses matérielles qui nous empêchent de progresser.
Les Saturnales se déroulaient du 17 au 24 décembre, fêtes en l'honneur de Saturne qui était, entre autres, le protecteur des graines enfouies. C'est pour cette même raison que Saturne est la Planète Régente du signe Capricorne (21 décembre/20 janvier). Entre le I° et jusqu'au III° siècle, les romains rendaient également un culte à Mithra à la fin des Saturnales le 25 décembre. Dieu indo-européen, Mithra, le Dieu Soleil était, selon la légende, né le 25 décembre dans une grotte et apparaissait sous la forme d'un nouveau né. C'est au IV° siècle que la mythologie chrétienne a situé la naissance du Sauveur au 25 décembre, comme beaucoup de traditions de l'Antiquité, où était placé le Dauphin "Dieu fils" considéré comme le "sauveur des hommes". Cet animal se retrouve d'ailleurs dans les premières catacombes, placé sur une croix, une ancre, le trident de Neptune,…
C'est à cette époque que le gui fleurit alors que les dernières feuilles tombent et que toute la nature prend l'apparence de la mort. Il est cueilli et partagé entre les participants lors de la cérémonie du solstice. Il exprime la survie de l’âme, la continuité de la vie après la mort apparente de la nature qui suit la chute des feuilles. C’est le symbole du retour à la lumière solaire originelle.
Il est associé à la conception, à l’incarnation – Le maître mot de cette période est "Inspiration".

HIVER : associé à l'élément Terre – C’est une période qui marque une renaissance après une mort symbolique. La nature est dépouillée et réduite à la nudité. Cette période nous aide à l’apprentissage de l’humilité et à la reconnaissance envers les cadeaux reçus chaque année. L’homme doit trouver en lui la lumière intérieure pour remplacer la lumière extérieure qui n’est plus. C’est le sommeil de la Terre, un temps de gestation.
Puis vient le moment où la vie reprend. On sent les premiers frémissements du Printemps, les nappes phréatiques sont gorgées d’eau. Les débris de l'hiver sont balayés par les rivières gonflées d'eau. C’est aussi la fonte des neiges, l’apparition des perce-neige, la naissance des agneaux et des chevreaux; le début de la lactation chez les femelles. La graine se prépare à donner naissance à la future plante.

8 dates incontournables du calendrier ésotérique1° février

Cette date est placée sous le signe de la pureté symbolisée par la blancheur des dernières neiges, et par le perce-neige qui symbolise la Déesse. Il convient pour l’homme, au sortir de l’hiver, de se purifier en vue de la nouvelle période d'activité qui s'annonce. La purification physique est suggéré dans la nature par les premiers pissenlits, réputés pour leur action diurétique et hépatique. Il y a également le jus de bouleau, arbre de janvier, qui est excellent pour un nettoyage intérieur. C’est également un moment propice au jeûne. Sur un plan spirituel, c’est le moment de la lustration de la Coupe, du lavage du Coeur. Mais la lustration n’est pas la purification: le but de la lustration n’est pas de nettoyer la Coupe pour la beauté de la Coupe, mais pour qu’elle puisse accueillir et refléter du mieux possible la Lumière Divine.
Cette fête est une célébration de la Déesse-Mère. Cela se manifeste dans la nature par l'herbe qui reverdit, annonçant que la vie n'était qu'en gestation dans le ventre nourricier de la Terre. C'est une fête essentiellement féminine, maternelle, lunaire. Elle est associée à l’eau et a lieu la nuit. A la différence des autres fêtes où hommes et femmes officient ensemble, il est souvent d'usage que le rituel soit mené uniquement par des femmes. Symboliquement, cette fête est en correspondance avec le Blanc, la neige, la lune, le lait, l’eau lustrale et les reins.
Dans le passé, les hommes assistaient de loin à la cérémonie : les femmes et les enfants rassemblés leur donnaient l’image du Chemin, de l’Ouverture et de la fonction de Mère. Le passage entre deux pierres levées symbolise l’intégration de cette fonction : seul celui qui dépasse la dualité des choses intègre la Mère et devient lui-même Matrice. Pour cette fête, on place huit chandelles émergeant de l’eau pour honorer la Déesse Mère. On peut aussi se laver les mains, les pieds et la tête en signe de purification.
Puis juste avant l'équinoxe de printemps, est la période où le blé lève est propice pour faire naître en nous de nouvelles aspirations qui pourront éclore au printemps. Nous pouvons en profiter pour nous remettre en question, faire notre ménage intérieur, faire en sorte que la Lumière repousse nos ténèbres. C'est un temps pour passer du noir de l'hiver au vert de l'élan vital du printemps.

L’équinoxe de Printemps – 21 mars8 dates incontournables du calendrier ésotérique

est un symbole de renaissance à la vie, de vitalité, de joie et de bonheur. Le jour est de même durée que la nuit. C'est une porte qui s'ouvre et nous sommes invités à la franchir et à accueillir l'énergie nouvelle qui se présente. Nous sommes incités à sortir de la Nuit en sortant des maisons, à redevenir actifs.
C'est une phase d'apprentissage et de découverte.
C’est la fête du temps des semailles, le temps de faire de nouveaux projets, de renouveler ce qui doit l'être. Nous pouvons pour cela nous ouvrir à l'inspiration et être réceptifs à ce qui nous guidera pour accomplir nos projets. Cette période est symbolisée par la lumière du jour naissant à l'Est. Le maître mot de cette fête est "réceptivité"

PRINTEMPS : associé à l'élément Air – Cette saison est caractérisée par l’éclosion des bourgeons, par la floraison. Le printemps favorise la prise de conscience de la nouvelle vie qui mène vers l’expansion, il apporte les prémices des futures chaleurs, des futures réalisations. Cette fête est la fête du feu, de la lumière solaire, de l’énergie radiante, de la victoire définitive de la lumière solaire sur les ténèbres de l'hiver. C'est le début de la période lumineuse.

8 dates incontournables du calendrier ésotérique1° mai

Cette date marque ainsi l’engagement définitif, irréversible, et par là, la confiance dans l’avenir et dans la destinée. Les troupeaux qui sortaient des étables à ce moment pour retourner dans les pâturages, étaient purifiés en passant entre deux grands feux qui accompagnent et renforcent symboliquement l'astre solaire. Ce besoin de purification se retrouve de façon inconsciente dans le "nettoyage de Printemps" que l’on effectue chez soi. C’est la saison des amours, l’appel à l’union et à la reproduction pour la survie et l’épanouissement des espèces.

La fusion des polarités qui se réalise dans la nature à cette période peut nous aider à accorder les aspects féminin et masculin de notre nature. Dans les rituels, l'union de ces deux aspects est illustrée par la Reine de Mai et le Seigneur de la Lande. Dans les siècles passés, cette frénésie de la célébration de l'énergie vitale donnait lieu, parmi les jeunes gens, à des rites champêtres et à des jeux propres à leur âge… Sous prétexte de cueillir l'aubépine, on les envoyait dans les bois et les prés où ils passaient la nuit en jeux amoureux. On appelait ça "Faire le Mai". Il y avait également des rites de passages à l'âge adulte pour les adolescents. On plantait également un arbre à feuilles caduques (hêtre ?) qu’on appelait Arbre de Mai. Il était couronné d'une roue qui symbolisait le cercle de l'année et qui était ornée de rubans et d'objets… On dansait autour pour célébrer le retour définitif de la nature et la fertilité de la terre. L’arbre de Mai planté à ce moment sera plus tard brûlé au solstice d’été dans le feu de la Saint-Jean. L’arbre de Mai a son pendant dans le sapin qu’on plante au solstice d’hiver, et qui symbolise par la permanence de son feuillage la pérennité de la vie à travers l’hiver.

8 dates incontournables du calendrier ésotériqueSolstice d’été – 21 juin

C’est le temps des amoureux et le jour où la lumière solaire atteint sa plénitude, son rayonnement maximal. Dans certaines traditions, c’est le moment où le jour est le plus long que les prophéties peuvent s’accomplir, car elles ne sont plus voilées par les ténèbres, mais révélées à l’éternité. Le cérémonial commence à minuit la veille du solstice. Les participants sont en cercle autour du feu allumé à cette occasion, feu symbolique composé des sept essences sacrées : le chêne, le noisetier, le houx, le pommier, le frêne, l'if et le pin. Il se prolonge jusqu’au matin, les participants font alors face au Soleil levant. Le feu terrestre rappelle au participant que le feu du mental doit être également discipliné, sans quoi il peut faire des ravages autour de lui tout en se réduisant lui-même en cendres. Il invite également à l’élévation, tout comme la masse de bois brut accumulée devient brasier ardent, la pensée, de lourde, doit devenir lumière et légèreté.
Au matin, c’est lorsque s’éteint doucement le feu terrestre que prend naissance le feu céleste qui illuminera toute la Terre et qui nous incite à accueillir en nous le Feu éternel qui nous apprend à aimer et nous serons pour les autres à l'image du Soleil : il répand sa lumière et sa chaleur sur tous, sans distinction, il n'attend rien en retour et nul ne peut l'éteindre.
Mais c'est également une apogée. A partir de cette date, les jours raccourcissent et les ténèbres l'emportent à nouveau sur la Lumière. Cette fête nous incite à rester vigilant par rapport à nos propres ténèbres tout en sachant apprécier la Lumière: "Ne négligeons pas le jour, ne négligeons pas la nuit". Ça n'est pas par hasard que les Chrétiens ont placé à cette date Jean le Baptiste qui annonce la période d’obscurité qui va commencer en disant : "Il faut que Lui grandisse et que moi je décroisse". Ce qui devait être accompli cette année arrive à son summum. il n'est plus temps de semer. Il faudra attendre un nouveau cycle pour recommencer ou pour continuer. Chaque chose porte en elle un commencement et une fin. Chaque commencement est une fin, chaque fin est un commencement.
Le maître mot de cette période est " Expression ".

ETE : associé à l'élément Feu – C’est une saison généreuse qui déverse ses fruits pour faire vivre les hommes et leur apprendre à partager. Lorsque la générosité de l’homme est unie à la fécondité de la terre, alors se déverse la Corne d’Abondance. C’est aussi une saison sociale : l’Homme porté par la grande lumière extérieure participe pleinement à la vie collective.

les 8 dates incontournables du calendrier ésotérique1° août

C’était la fête du blé et des moissons qui promettait la paix et la prospérité. Il assurait l’éternité des cycles de mort et de renaissance, la pérennité des récoltes. C’est le temps du maximum de fructification de la végétation, le temps de premières moissons.
C’était aussi une fête agraire, un divertissement collectif avec des jeux et des compétitions (foire, audition de poètes et de musiciens, jeux, courses de chevaux,…). Elle était placée sous le signe des échanges et de l’amitié, on y venait sans arme. On lançait sur les pentes une roue enflammée qui illustrait la descente vers l’hiver, et qui terminait sa course dans une rivière, unissant ainsi le symbolisme du Feu à celui de l'Eau.
Aujourd'hui on partage le pain fabriqué avec la farine du grain nouvellement récolté, ainsi qu'une boisson au miel. On offre à notre Mère la Terre les fruits récoltés en remerciement de ses bienfaits. C’est un temps pour apprécier les fruits de nos réalisations, et tout ce qui nous entoure, notre famille, nos amis… C’ est la fête du partage, de l'amitié et de la générosité.
C’est le temps des unions d’essai, de la famille, des mariages, des divorces.

Les 8 dates incontournables du calendrier ésotériqueEquinoxe d’automne – 21 septembre

C’est le jour de la partition entre le haut (monde des vivants) et le bas (monde des morts). C’est un jour de remerciement à la Déesse-Mère pour les cadeaux de la moisson et les fruits de la terre qu’elle nous a procurée. C’est aussi un moment de préparation à la pénombre de l’hiver, l'occasion de nous débarrasser de ce qui nous entrave, nous retient à un passé révolu, l'occasion de couper nos "vieilles branches". C'est aussi une période qui favorise l’évocation, la réflexion, la synthèse de l’expérience de l’été. Nous accordons alors notre humeur avec la course descendante du soleil et le rougeoiement des feuilles de l’automne. C’est une période propice à la chaleur du souvenir, au retour sur l’année écoulée et sur l’ensemble de notre vie. Le temps est venu de franchir dans l'autre sens la Porte que nous avons franchie lors de l'équinoxe de printemps. Il nous faut passer du temps extérieur au temps intérieur, accueillir de nouveau la Déesse qui viendra doucement nous guider dans le silence de la nuit.
Le maître mot de cette période est "Évocation".

AUTOMNE : associé à l'élément Eau – C’est le temps des récoltes des fruits de l’année. La terre et la végétation entrent en sommeil. Les graines n’ont plus de vie active. L’être humain doit aller à l’essentiel pour éviter les déperditions inutiles d’énergie. Il doit passer de l’avoir à l’être et sacrifier tout ce qui n’est pas indispensable au maintient de la vie. Il doit aussi préparer son sol pour abriter les graines reçues. Il doit préparer une terre meuble et souple qui pourra donner la Chaleur et l’Humidité nécessaire à leur éclosion future. Il est de sa responsabilité de faire fructifier les graines qu’il a reçues : personne d’autre que lui ne le pourra.
C’est aussi une période de réflexion et d’intériorisation. Il y a un bilan à faire devant la Justice. Elle est symbolisée par le premier signe de l’automne, la Balance, qui marque le point du juste milieu autour duquel tout oscille. Cette période où le jour et la nuit s’équilibrent témoigne du balancement entre un automne extérieur et l’aurore d’un printemps intérieur.

Si ce sujet vous intéresse dans sa dimension celte, il est particulièrement bien traité sur le site calendrier celtique.

Catherine d'Auxi Voyante Médium et Cartomancienne (cliquez sur le nom pour visiter le site de voyance)

Pour une consultation de voyance avec Catherine d’Auxi (cliquez sur les liens)

31 Comments

31 Comments

  1. Tina liang

    18 février 2017 at 19 h 56 min

    Oui, j'ai compris la force de l'egregore de LA prière et je m'en sers sans me poser de questions. Quand Ma mere est tombée malade et que je suis restée à ses côtés….les mots de la prière sont revenus comme un mantra que je répétais sans cesse… sans réfléchir, Mais cela seul me portait,

     

    merci,

    Tina

  2. claaude

    1 février 2017 at 12 h 31 min

    Merci beaucoup. Je suis fascinée par la période celte. J'aime BELISAMA. Déesse tres complète en tout. J'aime aussi le moyen age et ses coutumes. Donc tout ce que vous nous avez révélé me plaît et alimente mes découvertes. Cela est un plaisir.

     

     

  3. Caroline

    18 décembre 2016 at 5 h 07 min

    Bonsoir Catherine. 

    Merci pour ce partage. Je suis bien contente, j'ai trouvé un rituel pour mon anniversaire le 21 juin. Peut-être pas évident de trouver tous ses bous mais bon. 

    Je viens de vous découvrir et je suis sous le charme. 

    Bonne soirée à vous 

  4. Beatrice

    7 novembre 2016 at 11 h 06 min

    Merci pour ce partage

  5. Anne-Louise

    22 septembre 2016 at 8 h 49 min

    Merci pour ce partage! Je ressens maintenant le besoin d'en découvrir d'avantage. Ce que vous faites est précieux.

  6. Carol

    6 septembre 2016 at 0 h 50 min

    Bonsoir,

    Un article très riche qui dirige vers la réflexion.

    Merci.

  7. Jimenez Cueto Maria

    10 juillet 2016 at 10 h 13 min

    merci j'ai découvert l'arbre de mai". Ces fêtes devaient être magnifiques avec l'implication de toutes générations: moment de communion et de poésie. Qu'est on devenu ?.

    • Catherine d'Auxi

      10 juillet 2016 at 10 h 44 min

      Bonjour,

      L’homme s’est laissé attirer par les sirènes de la sur-consommation. Tout est question d’équilibre sur la terre et l’homme revient à ses fondamentaux la nature et les rites. Ne soyez pas pessimiste, la nature se rappelle à nous et c’est nous qui devons plier devant elle.

      Bon dimanche.

      Catherine

  8. Domie

    21 mai 2016 at 19 h 54 min

    Merci pour cette attention et votre réponse .

    Bonne pleine lune .

    Bonne soirée!

  9. Michèle M.

    18 mai 2016 at 7 h 39 min

    Merci pour ce joli cadeau. A bientôt et bonne journée.

  10. Deme

    13 mars 2016 at 8 h 58 min

    Bonjour Catherine

    Merci pour cette decouverte, une annee a 365 ou 366 jours, vous avez qu'en enumere quelques dates. qu'en est il des autres dates?

     

    • Catherine d'Auxi

      13 mars 2016 at 9 h 18 min

      Bonjour Deme,

      Il est question ici des 8 dates INCONTOURNABLES du calendrier ésotérique. Pour les autres, à l’évidence, elles ne sont pas incontournables donc relèvent de vos choix de praticien. A vous, donc, de chercher et de trouver… parce que ce seront celles qui vous conviendront.

      De pus, il apparaît qu’en qualité de praticien de la Magie (Mage ou Prêtresse), déjà réaliser ces Rituels à ces moments précis est plus que suffisant. Pour les autres, ils relèveront encore une fois de vos besoins.

      Bonne journée.

      Catherine

  11. Véronique

    12 janvier 2016 at 10 h 52 min

    Bonjour Catherine,

    Merci pour ce bel article. Il permet de voir autrement le déroulement d'une année. Je vais aborder ce 1er février différemment que les années précédentes.

  12. Emilie

    12 janvier 2016 at 1 h 52 min

    Merci pour ce cadeau, c'est passionnant de voir qu'en faisant le bilan de son année, on observe que nos états intérieurs sont en adéquations avec les périodes décrites.
    Je n'ai pas foi dans les religions connues, mais j'aime nourrir ma propre spiritualité dans le conscient, l"inconscient et l'univers; Votre article me parle beaucoup!
    C'est agréable de découvrir des croyances pleines de symbolisme magnifique où les femmes ne sont pas évoquées en "coupables".

    Respectueusement,

    Emilie

    • Catherine d'Auxi

      12 janvier 2016 at 10 h 06 min

      Bonjour Emilie,

      Vous indiquez “je n’ai pas foi dans les religions connues”. Celles-ci sont porteuses de siècles de prières et agissent en qualité d’Egrégore, c’est dire qu’en réalité lorsque un adepte d’une religion prie, il se connecte à une Force décuplée par le nombre des prieurs (si ce n’est pas clair, précisez-le, je reformulerais). A mon sens il s’agit d’une erreur de se passer de cette Force. Ensuite, les religions ne sont en réalité que la diffusion simplifiée de la Magie à l’état pûr. Pour évoquer la religion catholique, le calendrier lithurgique est “reproduit” pour les Fêtes religieuses essentielles sur le calendrier ésotérique. Nous pouvons considérer que le Fondement ce sont les Rites des Origines, la pratique apparente, les religions. Enfin, si je puis me permettre un tout petit conseil personnel, ne soyez pas “perméable” à des idées comme “les femmes sont évoquées en coupables”, cela appartien au passé ou… aux imbéciles. C’est de même nature que je ne peux pas croire en Dieu car… il ne fait rien contre la misère, il laisse des migrants mourir en Méditerranée… Ce qui compte c’est VOTRE pratique, VOTRE Foi, le reste, tout le reste est terriblement humain. Nous pouvons parfaitement continuer cette conversation si vous le souhaitez. Bien à vous.

      Catherine

       

      • Emilie

        22 décembre 2016 at 1 h 53 min

        Bonsoir Catherine!

        C'est drôle je n'avais pas vu que vous m'aviez répondu. Merci beaucoup de votre réponse, je pense comprendre ce que vous dites a propos d'être perméable. Je ne me retrouves pas dans les religions mais je me retrouve dans ma foi en l'Univers parce que le mot Dieu ne me parle pas! Pouvez vous plus développer votre propos ? Je pense avoir un peu saisi ce que vous vouliez dire mais pas totalement 🙂 

        Merci et bon solstice d'hiver!

        PS: est-ce que vous auriez des conseils pour bien passer le solstice d'hiver? Quelle est l'énergie à matérialiser ou quelle étape cela représente dans notre vie ?

        Amicalement,

        Emilie

        • Catherine d'Auxi

          22 décembre 2016 at 12 h 19 min

          Bonjour Emilie,

          Relisez mon mesage, et relisez-le encore… Vous me paraissez avoir l’intellect qui permet de comprendre. Reste le coeur et là il faut lâcher l’intellect, c’est peut-être le plus compliqué à faire. Quand à la notion de Dieu, je l’ai déjà expliqué et je ne peux détailler davantage. C’est à vous de creuser le sujet et de revenir ici ensuite, si vous le souhaitez. Alors je répondrais aux autres questions.

          Ensuite, quel conseil pour “bien passer” un Solstice d’hiver ? Comme c’est une période de renaissance après une mort symbolique, profitez de la vie et pensez à dire je t’aime à ceux que vous aimez.

          Un théurge pratique à cet effet la Magie, ce qui a pour mérite de placer la demande à la Source.

          Joyeux Noël

          Catherine

  13. Chantal

    23 septembre 2015 at 16 h 23 min

    je vous remercie beaucoup pour ce joli cadeau. Moi non plus je n’ai pas de moral, la vie n’est pas facile. Je prendrais rdv par telephone avec vous. Encore merci.

  14. Helene

    9 septembre 2015 at 12 h 20 min

    Merci pour cette découverte.
    De belle lignes à approfondir, lire et relire, régulièrement.
    A bientôt.
    Hélène.

  15. Bonneau

    9 août 2015 at 13 h 07 min

    Merci pour votre cadeau.
    Cordialement,
    Bonne journée .

  16. Thotme

    9 juillet 2015 at 22 h 50 min

    C’est un savoir utile que de connaitre les cycles qui régule notre planète. Chacune de ces dates est sacrée, car elle permet la descente d’énergie cosmique puissante.
    Avec le bon rituel au bon moment on peut en profiter et réguler, transformer et purifier nos corps subtils.
    A nous de jouer 🙂

  17. stevens

    29 juin 2015 at 16 h 29 min

    Merci pour le cadeau, je souhaite l utiliser comme boussole dans ma vie. Stevens

  18. Jean-Pierre

    7 mai 2015 at 14 h 16 min

    Merci beaucoup pour le cadeau

  19. roland

    14 avril 2015 at 23 h 50 min

    merci beaucoup pour le cadeau catherine

  20. Gaudius

    11 février 2015 at 9 h 54 min

    Un grand merci pour cet article que je mets en marque page. Qu’on le veuille ou non, nous sommes toujours inclus dans la ronde des saisons.

  21. Lamy

    31 décembre 2014 at 13 h 06 min

    Merci Catherine pour ce joli cadeau. C’est vraiment très instructif.
    Cela permet d’envisager l’année 2015 avec beaucoup d’optimisme

  22. Emilie

    25 novembre 2014 at 17 h 09 min

    Merci beaucoup pour ce cadeau 🙂 , en plus je suis née un 1er novembre , ça m’a fait sourire !

    • Catherine

      25 novembre 2014 at 19 h 28 min

      Bonsoir Emilie,
      Petit rappel en cadeau supplémentaire pour vous le 1° novembre est la fête de tous les Saints (la Toussaint), la fêtes de nos morts, c’est le 2 novembre 😉
      Bonne soirée.
      Catherine

      • Emilie

        25 novembre 2014 at 22 h 04 min

        Oui, ça me fait plaisir que vous le rappeliez, car tout le monde confond et je dois le préciser à chaque fois 🙂

  23. Arriu

    24 septembre 2014 at 18 h 50 min

    Bonsoir Catherine,
    Je vous remercie de votre cadeau qui rappelle le début et la fin de vie sur cette terre,qui nous concerne aussi. Enrichissant.
    Cordialement.
    Jocelyne.

  24. Christine

    7 août 2014 at 20 h 04 min

    je vous remercie chaudement je ne m’attendais pas à cette grande découverte.
    Je traverse une période très difficile de ma vie et si je tombe sur vous c’est peut-être pour une raison car rien n’est fait au hasard. Encore une fois merci et que Dieu vous protège.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

To Top
Boosté par WP-Avalanche