Lieux insolites

Voyante Lorient insolite

Voyante Lorient insolite

Voyante Lorient insolite

Armoiries et devise

Les armoiries de la ville de Lorient furent fixées en 1744 : Un écu de gueules à un vaisseau d'argent voguant sur une mer de sinople et un soleil d'or se levant derrière des montagnes d'argent, posées au flanc droit de l'écu et un franc-canton d'argent semé de mouchetures d'hermines de sable. L'écu ayant un chef d'azur semé de besants d'or et surmonté d'un triton au naturel, ayant le bas du corps en forme de poisson, tenant de la main droite une corne d'abondance, et de la gauche une coquille en forme de cornet, qu'il porte à sa bouche pour servir de trompe. Les montagnes représentent l'exploitation de kaolin ; le soleil fait référence au navire le Soleil d'Orient, et les hermines la Bretagne. À partir de ce blason a été élaboré un drapeau utilisé notamment par le Bagad Sonerien An Oriant. La devise de Lorient est Ab Oriente Refulget, « C'est de l'Orient qu'elle resplendit » ou encore « De L'Orient resplendit la lumière ».

La Compagnie des Indes Orientales

voyante Lorient insoliteLes portugais découvrent la route vers les indes orientales à la fin du XV° siècle s’accordant le monopole du commerce avec l’Asie : épices, soieries, contons, porcelaine, bois précieux… Au début du XVII° siècle, les hollandais et anglais. La Citadelle de Port-Louis est construite en 1618 par Louis XIII qui en fait un symbole royal et c’est 1666 que la Compagnie des Indes Orientales, que sur conseil du Ministre Colbert, le roi Louis XIV est créée implantée dans la rade à la fois pour construire les navires, les désarmer et vente des cargaisons. Les moyens humains nécessaires sont considérables et sont construits des logements pour les ouvriers et les marins. Ce lieu, appelé d’abord « L’Orient » en référence à la destination, devient au fil du temps Lorient. Viendront les créations des comptoirs africains et asiatiques. On ne peut cependant évoquer la Compagnie des Indes sans rappeler les heures de la traite négrière, le but étant alors de déplacer des populations africaines vers les Indes occidentales (Amérique).

Image : Soleil d'Orient – Navire de 1000 tonneaux et 60 canons appareille en 1671 et sombre probablement entre Madagascar et le Cap de Bon Espérance en 1681 avec sa cargaison.

Musée d’art et d’histoire de la Compagnie des Indes à Lorient

Un des Musées de Bretagne les plus passionnants. Vous pouvez y revivre l’histoire des compagnies de commerce avec les Indes Orientales avec des maquettes de bateaux, du mobilier, des porcelaines, des cotons, des épices, en quelque sorte suivre les périples périlleux des marins vers l’Afrique, l’Orient, l’Asie pour y installer des comptoirs : Moka, Pondichéry, Chandernagor, Canton…

Les marchandises transportées par la Compagnie des Indes

Voyante Lorient insoliteDes produits peu transformés comme le café, le thé, le fil de coton ou de soie et des produits fabriqués comme la porcelaine et les étoffes. Le poivre domine pour la conservation des viandes et la confection des pâtés. Les autres épices sont en faible quantité sauf la cannelle. On y trouve cependant la coriandre, le curry, le curcuma ou encore la muscade. Nous allons nous intéresser de plus près aux épices dont l’usage est en lien avec l’ésotérisme.

Utilisations en Magie : vous pouvez vous procurer le livre « De l’usage des Poudres Magiques » de Catherine d’Auxi (en cliquant sur le titre), qui vous permettra de cueillir, préparer et utiliser les poudres.

Poivre : Protège, épice les relations amoureuses et donne de l'énergie.

Cannelle : Favorise la guérison, la santé, les quêtes spirituelles, facilite la méditation, aiguise les facultés psychiques et protège des influences négatives. Favorise le sommeil et protège au Plan Astral.

Curcuma : Purifie et protège les personnes et les lieux.

Muscade : attire la chance et favorise les facultés intellectuelles.

Le miracle de Notre-Dame des Victoires

Voyante Lorient insoliteEn 1746, Lorient est la cible des anglais qui vont débarquer dans la baie du Pouldu et envoyer un ultimatum aux autorités lorientaises « Remettez-moi les clés de la ville ou je la brûlerai et ferai passer tous les habitants au fil de l’épée. » Les troupes doivent se rendre, la ville régler deux millions de livres tournois et accepter un pillage de 4 heures. Ces conditions sont refusées (le directeur de la compagnie est prêt à payer la rançon mais le pillage bloque toutes négociations). L’armée anglaise tire ses boulets et le mortier les bombes.Les 6 et 7 octobre, la ville est pillonée et surprise, alors que les autorités penchent pour une capitulation, vers 21 heures, le calme s’installe. Les lorientais pensent qu’il s’agit du début de l’assaut alors que c’est la retraite qui commence pour une raison simple : les anglais n’ont plus de munition. Alors que le rembarquement débute, les anglais subissent un violent coup de tabac. Ils iront cependant piller la presqu’île de Quiberon puis remettront les voiles vers la Manche. La communauté de la ville attribue l’échec anglais « à l’effet de la protection singulière de Dieu et de la Sainte Vierge. »

En effet, depuis la fin du Moyen Âge, la Vierge et les Saints jouent le rôle essentiel d’intercesseurs entre le Christ et les hommes. En Bretagne, dans les années 1620, les apparitions de Sainte Anne, mère de Marie, près d’Auray, donnent naissance à des pèlerinages qui attirent des foules innombrables. La grand-mère du Christ est choisie comme « patronne des Bretons » et devient, avec Marie, un recours universel pour les croyants de la province en quête d’un « secours divin ».

En 1638, Louis XIII consacre le royaume de France à la Vierge ce qui entraîne une forte adhésion populaire s’exprimant par des processions lors des nombreuses fêtes qui lui sont dédiées. Notre-Dame vient régulièrement au secours de ses fidèles catholiques agressés par l’ennemi protestant et, grâce à une action miraculeuse, leur permet d’obtenir la victoire ou d’échapper d’un mauvais pas. L’intervention miraculeuse de la Vierge est expliquée par la prière, car « pendant qu’une délégation se préparait à porter les clefs de la ville au camp anglais, la foule s’assembla dans l’église et implora la vierge ». Pour l’abbé Guyonvarch, dans un prêche d’octobre 1940, « tandis que les hommes se portaient aux fortifications » ce sont les femmes qui « envahirent l’église, implorant le secours de la Vierge ». Dès lors, la puissance divine ne permet pas « que l’ennemi profitât de ses avantages » et « si nous ne sommes pas Anglais, nous le devons à Marie qui nous voulait Bretons et qui nous aidera à rester toujours catholiques ».

Lorient => Lannion 2 heures

Voyante Lorient insoliteLa Compagnie des Indes atteste du fait que les bretons sont de GRANDS voyageurs. Une consultation de voyance de qualité vaut bien le déplacement. Des consultants viennent me voir de tous coins du globe, Québec, Paris, Berlin, Toulouse, Dijon, plus près Bordeaux, Nantes, Loudéac, Brest ou encore la Roche sur Yon… Ils profitent de leur déplacement pour découvrir la Côte de Granit Rose.

 

Catherine d'Auxi Voyante Médium et Cartomancienne (cliquez sur le nom pour visiter le site de voyance)

Pour me consulter (cliquez sur les liens)

Copyright – Catherine d'Auxi (droits réservés)

Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

To Top
Boosté par WP-Avalanche