Vierge Noire

Vierge Noire de la Déesse Mère à Notre Dame

Vierge Noire de la Déesse Mère à Notre Dame

vierge noire de la déesse mère à Notre Dame Eleousa

Venez à la rencontre de la Vierge Noire dont le cycle verra son point d’orgue le 21 juin, jour du solstice d’été à 12 h, heure solaire et vous pourrez chaque année (pour peu que vous ayez vérifié la date exacte du solstice) effectuer un rite devant la statue. Je vous engage vivement à vous y intéresser de très près, à chercher à proximité de chez vous ou de l’endroit où vous vous trouverez ce jour-là, une Vierge Noire. Il y va de votre évolution spirituelle et sachez qu’il s’agit d’une rencontre alchimique.

Tout ce travail est réalisé à partir de l’ouvrage « Vierges Noires, la réponse vient de la Terre » de Jacques Bonvin que vous  pouvez vous procurer ici. Je n’ai fait qu’en extraire des passages importants mais la substance est bien évidemment dans l’ouvrage sus-cité sachant que le Rite n’y est pas inclus.

De la Déesse Mère à Notre-Dame

La Déesse Mère est associée au cycle des morts soit par son frère, soit par son amant, soit son mari dont la mort est inéluctable. Elle préside alors à sa renaissance et est avant tout le réceptacle de l’énergie de la terre. Elle est la force magnétique qui donne la vie.

Elle est belle et impitoyable. Son pouvoir lunaire est le complément de la force de la terre, elle régit les marées et ordonne la vie menstruelle des femmes. Tout vit et se transforme au rythme des phases de la lune, gouverne la vie des animaux et des hommes. Les Celtes ne comptaient pas les jours mais les nuits.

C’est au moment où le sacrifice du Taureau (Taurobole cher à Cybèle) qui induisait la force propre à la féconder,  se transforme en sacrifice de l’agneau que la Déesse Mère va s’identifier à la Vierge Marie.

La mère de Dieu va réunion deux notions fondamentales, l’accomplissement de la Terre-Mère et la descente du Verbe dans la matière.

La Vierge Noire est le reflet de cette transition.

Symbolisme de la découverte

La grande Déesse a toujours représenté le symbole de la Mère et de la fécondation. L’association du taureau s’est à ce moment perpétuée au sein de toutes les religions et on va la retrouver avec la Vierge Noire.

Rappelons que le taureau est la forme indomptable de l’énergie virile divinisée, sa puissance régit le monde terrestre. Le Taurobole, assimilable à un baptême lié à la force et non à l’amour se déroulait dans un sanctuaire dont la disposition n’était pas laissée au hasard, un endroit sacré, tracé selon une recherche magnétique traditionnelle.

La Vierge Noire voit réapparaître dans un rituel tous les aspects symboliques et universels du bœuf car la découverte de la Vierge Noire par un bœuf se déroule toujours selon un ordre précis (il s'agit ici des Vierges "trouvées").

L’homme trace un sillon, aidé par un bœuf qui lui donne sa force et sa puissance. Le bœuf, symbole lunaire (croissant formé par les cornes) mais masculin, s’incline devant la terre, symbole féminin. Par la puissance de son sacrifice, il va se transmuter en symbole solaire et pourra alors féconder la terre, celle-ci recevant la force essentielle va devenir la matière première, la terre fécondée d’où va naître la lumière.

C’est le « matera prima » des alchimistes, c’est le symbole chrétien de la Vierge Marie d’où va sortir la lumière du monde.

Cette matière fécondée, chargée de la lumière essentielle, c’est-à-dire chargée de la force du ciel et de la terre, des forces cosmiques et telluriques, va apporter à l’homme « onda » l’Onde, l’énergie vibratoire dont la plus grande transmutation a été celle réalisée par le Christ avec l’incarnation du Verbe.

Le bois sacré, la source et la mort

Les statues des Vierges Noires sont en bois et le bois sacré a toujours été assimilé au symbole de la divinité. Les Celtes considèrent « nul ne peut être instruit, si ce n’est dans le bois sacré ». C’est là que se captent le mieux les forces de la nature. Tout passage de courant, pour ne pas être dangereux pour l’homme (voir l’électricité) nécessite une prise de terre. Il en est de même avec les courants vibratoires.

Cette prise de terre peut être assurée directement par le sol, mais aussi par le puits et la source. Indépendamment des rituels de purification, le puits et la fontaine sacré sont des prises de terre naturelles qui permettent d’harmoniser le lieu, en déversant le trop plein de forces cosmiques et telluriques, préservant ainsi l’harmonie du lieu.

La valeur de l’eau était connue des anciens qui dressèrent les champs de pierre levées par rapport aux forces magnétiques de la terre et en se servant de celles-ci comme accumulateur d’énergie. : « Sous un menhir on rencontre au moins 3 filets d’eau c’est-à-dire une veine mère se divisant en deux autres et il peut parfois en exister 4 ou 5…

Sous un dolmen, on remarque la veine d’eau nourrice qui vient du Nord, en général ou proche de cette direction, elle se divise peu après sa pénétration sous les tables en 3 autres angles droits. Cette caractéristique est donc rituelle et a pour conséquence que ceux de ces monuments qui ont été christianisés à l’époque moderne reposaient déjà, à l’origine sur une croix. Sous une allée couverte, cette division de la veine mère se renouvelle deux fois de suite sur un bref parcours donnant ainsi l’image d’une croix à double potence (ou croix de Lorraine). Si le trajet souterrain de la veine maîtresse opère un coude ou une courbe, sous les dalles, ils seront exactement reproduits dans la disposition et la configuration du monument, ce qui implique que ce trajet de la veine maîtresse est donc l’épine dorsale du monument. » Etienne Testard.

Le puits est donc une nécessité ! C’est pourquoi nous le retrouvons associé au culte des Vierges Noires. Ce puits servait naturellement à la mise à la terre de l’énergie cosmique et tellurique, captée par Notre-Dame régularisant ainsi les forces magnétiques de l’endroit.

Le rôle de la crypte est également très important. Toutes les Vierges Noires étaient à l’origine adorées dans le secret d’une grotte, puis d’une crypte dont le rôle est d’amplifier la résonance de l’endroit. Quand cet endroit possède une énergie exceptionnelle, il faut pour la retenir et la canaliser une « centrale » accumulatrice exceptionnelle, c’est le rôle de la crypte ou de la grotte.

C’est la raison de la construction de la Cathédrale de Chartres qui abrite Notre-Dame de Sous Terre car la force est telle, à cet endroit, que seul un édifice de cette taille pouvait la contenir (cette cathédrale d’une petite ville de province est plus grande que Notre Dame de Paris).

Le message cosmique de Chartres n’est que la démonstration d’une science très ancienne qui libère l’énergie magnétique d’une lieu de telle manière que celui-ci amène l’homme à une haute spiritualité. La puissance de ces endroits sacrés évolue, elle croît et décroît en fonction des dispositions planétaires avec deux points « force » dans l’année, le solstice d’été et le solstice d’hiver, moment régulateur pendant lesquels la polarité de la terre s’inverse.

La crypte associée au culte de la Vierge Noire joue dans la construction romane le même rôle de caisse de résonance magnétique que la grotte à l’état naturel.

Rappelons-nous que la Vierge est apparue à Bernadette Soubirous dans une grotte à Lourdes, c’est-à-dire un endroit chargé d’une forte énergie magnétique qui a permis la transmutation.

La Vierge Noire dans la crypte est le symbole de la terre et c’est cette vibration première qui lui donne vie et la fonction première de la terre est de guérir.

La source, la grotte, la tombe sont liées non par rapport à la mort mais par rapport aux cycles de la renaissance. Les Celtes ne voyaient pas la mort comme le but ultime de la vie et croyaient à la renaissance (réincarnation). Cette grotte ou cette crypte devient un lieu de passage, une valeur refuge où il va découvrir l’énergie primordiale de son être, en retournant dans la matrice de la Grande Déesse, la Déesse Terre. Plus tard devant la Vierge Noire, dans le secret des cryptes romanes, la même magie s’opérera de nouveau car l’homme doit transmuter en secret.

neuvaine-vierge-noireLa Neuvaine porte en elle la Lumière qui éclaire et perdure par la flamme de la bougie (cliquez sur la bougie de Neuvaine pour rejoindre l'article).

Catherine d’Auxi – Médium Voyante Cartomancienne (cliquez sur le nom pour visiter le site de voyance).

Pour une consultation de voyance avec Catherine d'Auxi (cliquez sur les liens)

 © Catherine d’Auxi – Droits réservés (copyright)

8 Comments

8 Comments

  1. Ahmed Fatima

    1 novembre 2013 at 14 h 31 min

    J’aimerai savoir pourquoi doit-t-on faire ca.

    • Catherine

      1 novembre 2013 at 16 h 34 min

      Bonjour Fatima,
      J’avoue que je ne comprends pas votre question car concernant l’article où vous l’avez posté, il n’y a rien à faire, juste à lire ?
      Ensuite, je ne sais quelle est votre religion mais tout le rite posté sur ce blog lié à la Mère Divine est d’obédience catholique.
      Si vous êtes musulman(e), vous risquez fort de déplaire à vos Anges Gardiens en pratiquant des rites étrangers à votre religion de naissance.
      Enfin, lorsque je prie pour des musulmans (cela m’arrive car j’ai des amis qui pratiquent cette religion), j’invoque Mariam comme cela m’a été demandé.
      Bien à vous.

      • Ahmed Fatima

        12 novembre 2013 at 12 h 47 min

        Je suis catholique Catherine et j’ai pose cette question juste pour savoir si l’eglise nous authorise a le faire.
        Merci

        • Catherine

          12 novembre 2013 at 12 h 56 min

          Bonjour,
          L’Eglise nous permet-elle de faire ce rite ?
          Je ne suis pas tenante des opinions de l’Eglise. Ce serait plutôt un Prêtre ou un Curé qui pourrait répondre en conscience à cette question.
          Maintenant, d’un point de vue personnel, je ne vois pas ce qui pourrait être “interdit” ou “récusé” par l’Eglise dans ce qui est proposé.
          Vous savez, la Messe, les églises, les Cathédrales (voir l’article sur la Basilique alchimique de Guingamp) ont une Source qui jaillit pour qui peut la voir. Il en est de même pour ces rites, proposés ici qui pour certains sont ancestraux. N’ai-je pas dit ailleurs que ce qui nous relie à Dieu, la Prière par excellence est le Notre Père ?
          Je suis catholique pratiquante, je réalise ces rituels. Caution morale s’il en était besoin.
          Ecoutez votre coeur, la réponse est DANS votre coeur.
          Bien à vous.

          • Ahmed fatima

            12 novembre 2013 at 18 h 32 min

            Merci Catherine je Pense que la response est vraiment dans le coeur.

  2. rose

    27 mai 2013 at 12 h 22 min

    Merci pour ces belles prières.
    Vous nous avez donné rendez vous le 21 juin pour un rituel et j’aimerai savoir si il y a besoin de bougie et de quelle couleur.

    • Catherine

      27 mai 2013 at 13 h 52 min

      Bonjour Rose,
      Pour le Rituel du 21 juin vous avez surtout besoin d’une Vierge Noire, savez-vous s’il en existe une à proximité de l’endroit où vous serez ? (si ce n’est pas le cas, indiquez moi le lieu et je trouverais). Ensuite, si vous tenez à lui offrir une bougie, la couleur verte est idéale.

      • rose

        28 mai 2013 at 18 h 36 min

        Je suis près de Rocamadour ou on vénère la Vierge noire et dont le jubilé (1000 ans ) est cette Année. Vous remercie de votre attention à faire plaisir.
        Par contre je vais acheté des bougies vertes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

To Top
Boosté par WP-Avalanche