Utilité de la voyance - séance Spirite - Diamant Voyance
Spiritisme

Utilité de la voyance – séance Spirite

Utilité de la voyance

Utilité de la voyance

Utilité momentanée de la Voyance dans la vie d’une personne. (Questions-Réponses Spirites)

« Avis important : Les messages médiumniques destinés au grand public mais accessibles à tous les visiteurs de cette Page sont des messages à relativiser afin de ne pas souffrir de perturbations. Il vous revient d’être critique de votre émotivité et d’en parler avec autrui, voire de m’adresser un mail si des conceptions, théories, paradigmes insolites viendraient à vous bouleverser plus que de raison ». NDA

Appelez maintenant Catherine d’Auxi  Médium au  02.96.38.04.52 pour une consultation de Voyance ou

Ouverture de la Séance avec l’approbation d’une Collégialité d’Esprits.

Question 1 : Approuvez-vous,  en tant qu’Esprits, l’immixtion de la Voyance dans la vie d’une personne physique ?

Réponse : Nous n’avons pas à approuver ou à désapprouver, la divination a toujours été requise pour l’Humain et par l’Humain en situation d’échec, de doute ou de grand danger ; mais le croit-il, l’Humain n’est au fond que rarement à l’initiative de sa démarche qu’il pense sienne. Les Esprits-Gardiens ont ce levier à disposition et s’en servent pour l’aider au même titre qu’ils se servent de tout passeur de messages, que cela soit un Sage, un enfant spontané ou encore d’une autorité spirituelle, vois-tu, les supports-relais sont extrêmement nombreux.

Question 2 : N’y-a-t ‘il pas risque à déstabiliser plus qu’à stabiliser une personne ?

Réponse : Le risque existe de façon potentielle, il te faut cependant inclure que l’Humain est, aux grands carrefours de son existence, balloté entre divers choix et la paralysie d’action. Orienter une personne au travers d’un canal acceptable ne nous apparait pas chose effrayante, c’est ainsi depuis toujours. Qu’est-ce que l’équilibre s’il n’est pas incité, encouragé, bonifié, renforcé !? La déstabilisation intellectuelle, émotionnelle est déjà perceptible au travers de l’hésitation récurrente qui prendrait le pas sur la réflexion encourageante et initiatrice de toute prise de décision. C’est cette déstabilisation en amont qui motive la suite donc la démarche en aval.

Question 3 : Qu’est-ce qui est le plus utile dans une Consultation de Voyance et à l’adresse du Consultant ?

Réponse : Sa bonne foi ! Assurément, outre les paroles importantes prononcées par tout Médium, la prise de conscience d’un Consultant ou d’ « Un Patient de la vie » comme nous préférons l’exprimer, est la clé de voûte de ses actes futurs ; s’entendre dire des choses et se trouver incohérent ou menteur à soi-même, voilà ce qui est vital au « Patient ». La bonne foi, l’honnêteté envers soi sont la trousse de secours du Patient face aux plus brutales des luttes intestines que peut éprouver l’Humain dans son incarnation. Ses luttes intérieures lui provoquent des déchirements psychiques, des maladies et lui bloquent les phases d’évolutions nécessaires à justifier sa présence terrienne. Tout ceci explique que les Anges travailleurs à ses côtés choisissent qui, une Voyante, un Médium ou un Psychologue, peu importe la qualité professionnelle terrienne, ce qui est visé est l’amélioration dans la poursuite de l’existence du concerné ou de la concernée…

Question 4 : Il y a des Consultants qui ne semblent pas avoir beaucoup de soucis et ont recourt à une Voyante ou Médium par curiosité… L’urgence n’est pas la même…

Réponse : Toute démarche à l’endroit de la Divination souligne la spéculation intérieure impétueuse du requérant(e) mais ses espoirs aussi. La curiosité comme tu dis, n’est que le reflet de l’angoisse sourde ; passer son œil devant une serrure, c’est déjà rechercher dans un autre espace ce qui fait défaut, l’acte n’est pas gratuit et est mû par un questionnement intérieur généralement plus dense qu’il n’y parait…. Ne pas oublier que la Consultation d’une professionnelle par exemple peut très bien ne prendre tout son sens que bien plus tard, voire des années plus tard ; il est des exigences dont les fondements échappent à l’esprit humain. Planter aujourd’hui et récolter plus tard, le délai est plus ou moins long mais tout se justifie à la première récolte. Bien souvent, votre monde souffre d’attendre et cela est dû à l’expansion continuelle de votre matérialisme effréné.

Question 5 : Pourquoi d’après vous, les Médiums et autres Cartomanciennes n’ont pas toujours les mêmes annonces à l’endroit d’un ou d’une Consultante ?

Réponse : La qualité des Voyantes, des Devineresses et autres Médiums n’est effectivement pas toujours imbriquée de façon logique dans leurs résultats. Plusieurs chemins mènent au puits, cela n’empêche jamais le quidam d’en sortir de l’eau. Solliciter ces intermédiaires, c’est faire appel à leur sensibilité, cette sensibilité exclusive varie d’un sujet à un autre donc varient aussi les discours. Il n’est pas forcément sain de multiplier les appels aux sensibles sans phases de reculs afin d’assimiler ce qui aura été dit. De plus, la « bonne Foi » du requérant est soumise à rude épreuve et en multipliant les Voyantes, les Médiums, le Consultant ne cherche bien souvent qu’à se donner raison et à poursuivre sans rien changer tout en pointant du doigt la multiplicité d’incohérences de ces derniers. Il s’agit à grand frais de se dédouaner de toute culpabilité pour ensuite ne rien changer du tout ou alors, pas grand chose ; tu peux appeler cela une révolte très insidieuse de la conscience-arrière (subconscient) de la personne qui consulte… Ce genre de Consultants compliqués n’aime en général que les bonnes nouvelles, agréables, douces et fruitées, une façon d’embourgeoiser tout impact médiumnique sur leur bonne foi pourtant, ce sont eux les appelants mais ils se révèlent timorés. Au final, cela est ridicule et met l’accent sur le Moi hypertrophié du Sujet-patient.

Question 6 : Comment réagissent les Anges-Gardiens de la personne incarnée ?

Réponse : Ils sont déçus mais tout ne leur semble pas vain non plus. Il peut y avoir une dissonance entre Anges-Gardiens protecteurs et l’Incarné. Mais, nous le répétons, d’autres leviers que la divination sous toutes ses formes, peuvent prendre lieu et place dans l’esprit, en particulier la lecture… Tous les moyens sont bons pour nourrir en messages un Humain, le rêve aussi, y a sa place, sa grande place.

Question 7 : Questionnements, Divinations, supports, Psychisme, Rêves, beaucoup d’aspects pour évoluer et au final, pour quel résultat ?

Réponse : Tu ne peux globaliser sans individualiser au préalable. Les ingrédients ne sont importants que si le résultat final invite à cette notion de découverte de soi ou de redécouverte ; c’est même chose en cuisine, une grande attention aux matières avant de jauger la mixité, la complémentarité, la fusion… Tu dois comprendre que l’Humain a des exigences, les siennes surtout, liées à son incarnation, des buts à atteindre, des épreuves à vivre, il doit avancer et non se bloquer au centre des 4 chemins possibles, c’est une attitude qui peut mener vers la passivité, autant dire l’ornière ; réfléchir, c’est bien, construire sa route, c’est mieux. C’est un contexte descriptif paralysant qui dans votre réalité nourrit les séparations et les échecs professionnels, nourrit aussi les ressentiments et les laisser-aller coupables. Vois-tu, l’intérêt pour le désœuvré d’aborder la Voyante s’affiche en possibilité réelle de décoincer ses blocages.

Question 8 : Que manque-t-il finalement à l’Humain en général, lui qui semble parfois patiner sur place ?

Réponse : L’Humain, cet incarné parfois souffreteux recherche avant tout des alliances donc l’Amitié et l’Amour ; c’est une constance de tous les instants que de se donner l’opportunité d’aimer, d’être aimé qui est la chose la plus importante qui soit car cela engage à aller de l’avant avec confiance, de poser ses idées conceptrices, ses projets et finalement de se grandir au profit du collectif ; c’est en ce sens que se posent les fondamentaux de vos spiritualités, bien se connaître pour s’estimer et être estimer, de là, naissent les grandes réalisations, qu’elles soient intérieures ou physiques. La Spiritualité est un respect à l’Univers et une fois qu’on grandit sur ces valeurs de toujours, on se découvre des allures de modernité insoupçonnées. C’est la maîtrise et la réalisation de l’archi-concept de la marche de l’Univers.

Question 9 : Qu’est-ce qu’une mauvaise Voyante face à un Consultant ou une Consultante ?

Réponse : Un canal qui ne s’ouvre pas au moment voulu, par manque de volonté ou par incapacité notoire. Au-delà de cela, ce qui est critiquable, c’est de trop filtrer les messages ou de les lisser au profit d’un bien-être sensoriel du patient (consultant(e)), ce qui ne lui rend pas service. Comment veux-tu que la bonne foi du patient soit soumise à rude épreuve si elle n’est pas un peu chahutée ?! Il n’est quémandé des Esprits et de leur venue que le but de bouger les dogmes rigides des individualités (nda comprendre : légitimité, moralité, capacité). Entre perte de temps et d’argent, le Consultant comme tout Médium se doivent de choisir.

Question 10 : Voyance et Chrétienté ne font pas bon ménage, est-ce grave ?

Réponse : La gravité vois-tu est une affaire déjà entendue !… (Médium > Référence à Galilée ?)
La dissertation spirituelle à l’adresse du peuple se perd parfois en conjectures pour l’humain à cause de l’empilage des croyances et philosophies sur elles-mêmes, et ce, même si, elle (la dissertation spirituelle) est le plus souvent claire si expliquée. L’incarné tort ses mains l’une dans l’autre par jeu ou frustration, c’est idem.
(Explication/médium : La Collégialité des Esprits-contacts souligne ici, la dispersion de l’Homme dans des spiritualités, des philosophies, des tendances et des modes, ce qui égare son esprit d’une ligne claire ; de même, deux concepts qui ne s’accordent pas (forcément) mais sont sensés agir dans le même but, le bien commun).
Faire appel aux mystères et à ses intermédiaires est sur terre, chose à la fois cadrée et disparate, cependant, la démarche ne doit pas s’aveugler elle-même, la Voyante stabilisée est aussi utile à un Patient que le fait de recevoir des éléments hétéroclites de la Théologie qu’il rejettera ou amoindrira par rébellion. Nous assurons toujours que l’Humain, l’Incarné, a et aura encore besoin de ces signes qu’il chérit tant depuis toujours, c’est l’attrait indissociable pour le Mystère. C’est plus globalement, comment dites-vous déjà ? Systémique ! Chez l’Homme, cela ne détruit pas sa Foi Chrétienne, bien au contraire, cela lui donne des airs de nécessités absolues à l’âme.
La divination, tant qu’il n’y a pas d’abus comme expliqué auparavant, il n’y a que des vérités qui sortent en faisant fi, si possible, de trop d’extraordinaire… C’est qu’il faut de toute son âme vouloir les vérités pour qu’à toutes fins utiles, elles se déplacent jusqu’à vous, peu importe comment du moment que vous deveniez l’Evolué.
C’est à chacun de faire attention avant de confier des éléments de son existence à une personne, votre temps sur terre est toujours celui du crime organisé, de l’appât du gain facile. Il vous revient le droit et le devoir de bien choisir celui ou celle qui sera votre confident comme votre relais terrien efficace. Ne l’oubliez pas, au final, le cœur d’un message dispensé doit toujours parler d’Amour.

Fin de séance (2h) avec Collégialité d’Esprits.

Riwall Llydaw Médium-spirite.

Appelez maintenant Catherine d’Auxi  Médium au  02.96.38.04.52 pour une consultation de Voyance ou

 Catherine d’Auxi Droits réservés (copyright)

La Magie n’est et ne sera jamais une science exacte, la réussite des rituels, tout comme l’utilisation des talismans ou Amulettes sont conditionnés, entre autres, au mérite, au respect de la pratique, à la Foi et l’Abandon qui sont de nature humaine donc forcément sujets à caution et à fluctuations. Pratiquer la Magie Blanche est accepter, de fait avec humilité, de ne pas être exaucé systématiquement. Pour plus de détails, reportez-vous à l’article « Rituel de Magie qui ne fonctionne pas ».

Il est expressément précisé qu’il n’est en aucun cas souhaitable de s’intéresser à l’Esotérisme ou de pratiquer la Magie avant l’âge de 21 ans, le Corps Mental en construction n’est pas apte à recevoir les influx énergétiques démultipliés par la pratique. A aucun moment il ne s’agit d’une question de maturité (induite par les incarnations successives) mais uniquement une question de sécurité et particulièrement de sécurité mentale.

3 Comments

3 Comments

  1. Degrémont

    17 octobre 2014 at 11 h 35 min

    J’aime beaucoup l’allusion faite à la multiplication des consultations chez plusieurs voyants qui consistent en fait à ce que la personne entende ce qu’elle a envie, cela la conforte et lui enlève cette envie de changer et d’évoluer.
    Leur remise en question disparait …

  2. schmiel katia

    20 juillet 2014 at 7 h 51 min

    Séance extrêmement intéressante et formatrice.

  3. Pélagie

    19 juillet 2014 at 7 h 15 min

    Bonjour,
    Serait-il possible d’avoir des précisions sur la question 6 ? C’est par rapport au rôle de notre gardien… quand plusieurs esprits interviennent sur un incarné, notre gardien se met en retrait ?
    Je ne comprends pas trop cette notion.
    Merci.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top
Boosté par WP-Avalanche