Année magique Almanach

Rituel du 1° novembre Communication avec les Esprits

Rituel du 1° novembre Communication avec les Esprits

L’année ésotérique commence le 1° novembre. Si vous souhaitez vous initier à la Magie Blanche par le biais des Rituels, il est indispensable de réaliser ce premier Rituel du 1° novembre de communication avec les Esprits, tout comme les huit dates incontournables de l’année ésotérique. En fin d’article, les liens menant vers la boutique et la bibliothèque.

Début de l’année ésotérique, la nuit du 31 octobre au 1° novembre est la mort du “Dieu Soleil” qui attend de renaître de la Déesse Mère (autour du Solstice d’hiver). C’est la période d’honorer les morts, liens avec le passé. Les Rituels pratiqués à ce moment ont pour but, outre le fait d’honorer et de se mettre au clair avec les disparus, de se libérer de toutes les chaînes du passé. C’est donc le moment idéal pour les exorcismes. Cette nuit est la nuit des morts et les Rituels réalisés doivent avoir pour objectif d’aider les Esprits. Chez les celtes, on festoie 7 jours et 7 nuits.

Dans le passé, cette période de libération et de désordre était aussi manifestée extérieurement. Les hommes s’habillaient en femme et inversement, les barrières des champs étaient démontées et jetées au fossé, on déplaçait les bêtes du voisin dans un autre pré, les enfants faisaient des facéties,… Il y a une survivance édulcorée et dénaturée de cette fête dans Halloween.

C’est le temps de la vieillesse, de la mort, des ancêtres. Ce moment est particulier où le temps et l’espace, le monde visible et invisible communiquent. Il est consacré à la rencontre entre les habitants de ce monde et ceux de l’Astral, dans un « sas » qui est un monde intermédiaire jouxtant le nôtre, il se nomme « le petit pont de bois » ou « la vallée des rencontres ». Ceux qui sont autorisés, incarnés ou non peuvent y entrer et en sortir, pour eux c’est un moment riche de liesse et de partage.

Que peut-on faire à cette occasion ?

Je crois que c’est important de se mettre au clair (de lune ou pas ?) avec nos chers Disparus. Il faut comprendre que ne pas apaiser les anciennes tensions, les conflits d’autrefois ouverts et jamais refermés, nuisent à la progression des âmes, sises de l’autre côté, dans l’au-delà et aussi celles, souffreteuses, incarnées sur terre. Dissiper, apaiser, pardonner, voilà de quoi élever son esprit à la hauteur des Voies célestes.

Les morts pardonnent facilement, j’aime à le croire, nous, nous souhaitons négocier de manière interminable nos douleurs comme une rente émotionnelle infinie, or, il faut aller vers la simplicité et user de cette force puissante et régénératrice qu’est la clairvoyance de l’affranchissement, le pardon. Je pense même a contrario, qu’il est facile de renforcer son ego en entretenant en permanence les conflits antérieurs et intérieurs, grave erreur que de continuellement user de plaintes dans l’optique inconscient de ne vivre que pour et par cette étiquette.

En effet, le temps passe vite et à force de ne se focaliser que sur un seul traumatisme, réel, n’en doutons pas, l’Incarné en oublie ou peut en oublier ses autres objectifs de vie. La nuit des morts est la nuit des morts-vivants, autant qu’elle serve à reconstruire et cela n’enlève rien à la justice divine, bien au contraire. Entre l’ombre et la lumière, l’Amour tout simplement pour une promesse de Soleil.

Un rituel pour l’hommage et l’ouverture de la Porte de la Communication

A quel moment réaliser le Rituel ? Le Rituel a lieu la nuit et est fonction de la position de la Lune

Dernier Quartier de 21 h à minuit (en 2018)

Pleine Lune à minuit,

Premier Quartier de minuit à 3 h,

Et en Nouvelle Lune de 3 h à 6 h.

Symboliquement en quoi consiste le Rituel ?

On symbolise le passage nécessaire par la mort en éteignant le feu, puis en le rallumant. Pendant ce moment où le feu est éteint et où nous sommes plongés dans l’obscurité la plus complète. Alors nous pouvons ressentir et prendre conscience de l’absence de la Lumière, de la réalité et de la consistance de la Nuit, de notre nuit intérieure. C’est ensuite par le feu allumé dans l’obscurité que nous pourrons percevoir notre Feu intérieur renaissant.

Ce cérémonial vise aussi à honorer les Ancêtres et à établir un contact. Non Médiums peuvent tenter d’initier un contact médiumnique à cette occasion.

Les disparus sont considérés comme source de conseil, de sagesse et d’inspiration, car pour la traversée de la période obscure qui s’annonce, il nous faudra une lumière qui éclaire nos pas. C’est pourquoi, à cette période où la Porte est ouverte, nous pouvons solliciter d’être guidés par des Âmes supérieures.

La contrepartie est possible car c’est un moment propice pour apporter notre aide spirituelle à ceux qui ont quitté ce monde. Le cheminement des âmes défuntes dans le monde spirituel est fonction de l’état de conscience qu’elles ont atteint au cours de leur vie. Plus leur conscience a été coupée du monde spirituel, plus ils sont perdus. Leur attention est toute tournée vers la terre et ils ont alors clairement besoin d’aide.

Ce moment hors du temps est un seuil entre l’ancienne et la nouvelle année. A l’occasion de ce Rituel, vous pourrez également vous débarrasser de ce qui vous entrave, de vos “branches mortes”.

Le lendemain

Il est possible et souhaitable d’effectuer un Rituel de Protection dont les effets se feront sentir pendant les 3 mois qui suivent. C’est une variante du rituel “clé en main”.

La suite est ici…

En téléchargement 

Option 1° novembre – Communication avec les Esprits

En vous procurant le Rituel 1° novembre Communication avec les Esprits “clé en main”

le colis contenant les ingrédients et le mode d’emploi clair et simple

Ou enfin en vous procurant le Grimoire Secret de Magie Blanche 2° Degré l’année ésotérique

 

Magie et âge de pratique :

Ne pratiquez pas la Magie même Blanche avant 21 ans. Les influx énergétiques puissant risquent d’endommager  le Corps Mental en construction.

Catherine et Yann d’Auxi Voyante Médium et Cartomancienne et Médium Spirite 

Copyright Catherine d’Auxi Droits réservés

 

 

5 Comments

5 Comments

  1. rose

    25 novembre 2014 at 21 h 55 min

    Bonsoir
    Les témoignages sont très enrichissant. Merci

    Quand nous lisons le grand passage peut-on le faire simultanément pour deux personnes avec 2 bougies sur le même hôtel , le faire un le matin, l’autre le soir sur un hôtel différent ou attendre chacun son tour.

    Merci

    • Catherine

      26 novembre 2014 at 7 h 27 min

      Bonjour Rose,
      Merci de votre commentaire 🙂
      Alors la lecture du Guide du Grand Passage pour 2 personnes qui sont entrées dans la Lumière successivement non. En revanche, une lecture le matin et une le soir, pourquoi pas. Mais pas plus de 2 lectures par jour.
      Bonne journée Rose et à bientôt.
      Catherine

  2. Pelagie

    5 novembre 2014 at 9 h 45 min

    Merci Anne pour cette question, merci Catherine et Yann pour vos réponses. Je ne me lasse jamais de vous lire à ce sujet…
    J’en ai même besoin, c’est une aide pour rester sur les bons rails et chasser les habitudes ancrées, d’autant plus tristes qu’elles sont néfastes.

  3. Yann

    4 novembre 2014 at 15 h 17 min

    Bonjour Anne,
    La question peut aussi se poser comme ceci :
    « Quelles incidences un incarné peut-il avoir sur une âme défunte qui ne peut rejoindre la Lumière ? »…
    Attractivités mutuelles, peurs, rejets et suppliques… le sujet est vaste autant qu’il existe de situations.
    La difficulté liée à la séparation physique peut aimanter fortement (non forcément par désespoir) deux entités, l’une incarnée, l’autre sur la voie royale (l’Au-delà). Les propagations émotionnelles exigent de l’attention de part et d’autre, bien sûr comme toujours, c’est l’abus qui freine un processus mais aussi, convenons-en, une peur liée à l’abandon. Des deux côtés, les souffrances et les possibles regrets, dès lors, on peut mieux comprendre que les prières puissent asseoir une sérénité et une promesse divine à tout cela.
    Le défunt est généralement en position d’être partiellement ou totalement dans un état dit « vaporeux » donc tout à lui-même en principe et proche d’un état euphorique. Il assiste éberlué à ses obsèques voire à sa succession avec indifférence ou non, ce moment crucial lui sert de point de référence sur ce qui n’est plus, à savoir l’inanité, la vacuité de son corps physique et des lieux qui allaient avec son quotidien, cela contribue dans la manifestation à dégonfler tout intérêt à rester plus que de raison sur les lieux mêmes où il fut.
    Le « harcèlement » n’est donc pas de rigueur même si, certains s’entêtent, des deux côtés d’ailleurs, à faire des appels du pied. « Laisser partir pour mieux (se) retrouver », voilà l’objectif des funérailles et cela prime sur tout le reste.
    Spiritement, c’est ma réponse.
    Yann

  4. anne

    3 novembre 2014 at 22 h 00 min

    Bonsoir,
    Merci pour cet article une fois de plus très enrichissant.
    Ma question est la suivante :
    Quelle incidence peut avoir une âme défunte qui ne peut rejoindre la lumière sur ses proches qui sont sur terre ?
    Merci pour votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top
Boosté par WP-Avalanche