Année symbolique

Rituel de Magie Blanche du Feu de mai et traditions du 1er mai

Rituel de Magie Blanche du Feu de mai et traditions du 1er mai

Outre le fait que le 1° mai est une date incontournable du calendrier ésotérique, son symbolisme est multiple avec le muguet, l’arbre de mai, le nettoyage de printemps, les travailleurs et le début du moi de Marie.

Date incontournable du calendrier ésotérique appelée Beltaine ou Beltane chez les Celtes :

Le 1° mai témoigne du temps qui passe, son avancée définitive, irréversible et la foi en l’avenir et le destin. C’est le moment d’une grande purification symbolisée par le « nettoyage de Printemps » qui voulait qu’on vide les armoires, qu’on lave le linge (rappelez-vous il n’y avait que le lavoir, la cendre) et qu’on cire les meubles. C’est aussi le début de la saison des amours, l’appel à l’union.

Les troupeaux qui sortaient des étables à ce moment pour retourner dans les pâturages, étaient purifiés en passant entre deux grands feux qui accompagnent et renforcent symboliquement l’astre solaire.

Ce besoin de purification se retrouve de façon inconsciente dans le « nettoyage de Printemps » qu’on effectue chez soi.

La fusion des polarités qui se réalise dans la nature à cette période peut nous aider à accorder les aspects féminin et masculin de notre nature. Dans les rituels, l’union de ces deux aspects est illustrée par la Reine de Mai et le Seigneur de la Lande.

Dans les siècles passés, cette frénésie de la célébration de l’énergie vitale donnait lieu, parmi les jeunes gens, à des rites champêtres et à des jeux propres à leur âge… Sous prétexte de cueillir l’aubépine, on les envoyait dans les bois et les prés où ils passaient la nuit en jeux amoureux. On appelait ça « Faire le Mai ». Il y avait également des rites de passage à l’âge adulte pour les adolescents.

Date qui célèbre le mariage, l’union de la Déesse avec Dieu, bénéfique pour l’amour, la vie, la chance.

Rituel du Feu de mai

Cette cérémonie est à la fois une cérémonie de Purification par le Feu, pendant de la Purification par l’Eau du 1° février tout comme le début de la saison des amours, l’appel à l’union et à la reproduction pour la survie et l’épanouissement des espèces.

Cette fête solaire et ce rituel de passage vous permettent de vous débarrasser des poids de l’année précédente et d’entamer dans la joie et la fertilité ce nouveau cycle.

Ce Rituel est disponible, « clé en main » dans la boutique du site, préparé par mes soins dans les règles de l’Art magique.

En raison des délais d’expédition, les commandes ne seront possibles que jusqu’au vendredi 26 avril 2019 dernier délai.

Déterminez l’heure de commencement du Rituel

Elle est fonction du jour de la semaine qui en 2019 est un mercredi. Ce tableau des heures de Mars est en heure d’été. Officiez de préférence la nuit sachant qu’il convient de prendre garde aux risques d’incendie. 

Heures de Mars
Jour de… à… de… à… de… à… de… à…
Mercredi 2h – 3h 9h – 10h 16h – 17h 23h – 24h

Ingrédients

  • 13 votives rouges
  • Un charbon et de l’encens pontifical
  • 1 parchemin sur lequel vous écrivez le chiffre 183 en rouge
  • Les Plantes ritualisées du Feu de mai
  • Un verre de vin rouge biologique.

Le rituel est disponible en totalité « clé en main » dans la boutique du site.

En raison des délais d’expédition, les commandes ne seront possibles que jusqu’au vendredi 26 avril 2019 dernier délai.

Installation 

Installez les bougies rouges au sol, en direction du Sud et en fonction du schéma ci-après. Elles sont à positionner en fonction des numéros et suffisamment éloignées les unes des autres pour vous permettre de vous déplacer à l’intérieur de la figure géométrique. Pour faciliter l’allumage ultérieur, vous pouvez poser un petit carton blanc avec les numéros correspondant devant les bougies.

Positionnez le parchemin, l’encensoir et le verre de vin rouge dans lequel vous versez le premier sachet de Plante ritualisée. 

Rituel

 Allumez le charbon de façon à ce qu’il soit incandescent lorsque vous commencez la cérémonie. Faites un signe de Croix d’ouverture face à l’Est.

Prenez le mélange de Plantes ritualisées du sachet marqué 2, mettez-le sur le charbon en disant :

« Par ces herbes et cette flamme, je te révèle, Sainte Mère du Feu, afin que tu sois en ce lieu et que tu l’illumines de ta présence. Ces effluves purifient ce lieu, exorcisent ce lieu, toutes les forces nuisibles en sont chassées par la force et le bien. »

Tournez vers la droite pour vous retrouver face au Sud.

Vous pouvez vous déplacer à l’intérieur pour allumer les 13 bougies rouges en suivant la numérotation, lorsque vous avez allumé la votive 13, vous remettez la flamme de votre allumette à cheminée ou de bougie boutefeu sur la  votive 1.

Une fois terminé l’allumage, ressortez par le Nord puis positionnez-vous de nouveau face au Sud.

Tournez autour du Feu de Mai DANS LE SENS DES AIGUILLES D’UNE MONTRE 8 fois (chaque fois que vous passer au Nord, vous pouvez décompter les tours à voix haute – exemple 1 – 2…) en récitant sans vous arrêter :

« Feu qui nettoie. Feu de joie. Feu annonciateur de l’été. Feu de Mai ».

Il n’est pas nécessaire de tourner trop vite, vous devez juste vous laisser enivrer par la sensation de liberté.

Ces 8 tours réalisés, arrêtez vous, au Nord, face au Sud  et  écartez les bras, les paumes de main vers le ciel,  et les jambes, restez dans cette position entre terre et ciel et dites :

« Le Soleil et la Sphère solaire bénie me purifient de tout le négatif accumulé en moi, m’harmonisent avec la raison du monde contenant les idées éternelles. Que le Nom de Dieu soit béni. Amen. »

 Traversez le schéma géométrique en allant de la votive 5 à la 11 (vous ressortez à droite de la 11 en prenant garde de ne pas renverser le vin ou de marcher sur le parchemin) toujours en récitant avec intensité :

 « Feu qui nettoie. Feu de joie. Feu annonciateur de l’été. Feu de Mai ».

Contournez du Sud au Nord en passant par l’Ouest et positionnez-vous de nouveau au Nord face au Sud, les jambes écartées et les bras en V en disant :

« Le Soleil irradie dans l’espace son énergie de vie et de lumière et déverse sur moi sa Splendeur, sa Puissance et sa Vérité au Nom de Dieu. »

Faites un Signe de Croix pour clôturer le Rituel et laissez les bougies se consumer (attention au risque d’incendie). Ensuite, allez manger du pain et boire du lait pour fixer les énergies.

Le lendemain, offrez le vin rouge, soit au pied d’un laurier (idéal), soit au pied de l’arbre roi (si vous êtes en appartement, utilisez un pot de fleur) en disant :

« Salamandres, Esprits du Feu, je vous fais cette offrande, faites que la Chance me sourie. »

Le rituel est disponible « clé en main » dans la boutique du site.

En raison des délais d’expédition, les commandes ne seront possibles que jusqu’au vendredi 26 avril 2019 dernier délai.

Offrez un brin de muguet. C’est déjà de la Magie.

Autrefois, le mois de mai dans l’Empire Romain était consacré à Apollon représentant l’éclosion et pendant de Bacchus symbolisant l’automne. Le premier jour du mois de mai était le symbole de la force végétative et vitale du printemps forçant les barrières. A Rome, la fête du feuillage nouveau que les jeunes gens allaient chercher dans les bois était l’occasion d’une débauche montrant la poussée violente de la sève. C’est cette tradition qui perdure dans le rite du muguet.

L’arbre de mai

la tradition du 1° mai Jusqu’au 17° siècle, l’arbre de mai, feuillu et enrubanné jouait le rôle de messager planté le 1° mai devant la porte de ceux qu’on voulait honorer ou sous la fenêtre des jeunes filles par les jeunes villageois. Le lilas était un hommage à leur beauté, le houx soulignait leur mauvais caractère et le sureau leur paresse. En découlant, une tradition en faisait le principe du respect à l’autorité.

Mai le mois de Marie

Origine du culte catholique (source wikipédia)

la tradition du 1° mai

Le « Mois de Marie » est le plus ancien des mois consacrés qui vit le jour à Rome et se diffusa dans tous les Etats pontificaux, puis dans le reste de l’Italie et enfin dans toute la catholicité.La promotion de ce mois de Marie doit beaucoup aux Jésuites. Il ne s’agit plus de méditer seulement la vie, les vertus et les privilèges de la Sainte Vierge mais de s’en inspirer pour sanctifier la vie quotidienne en pratiquant chaque jour une vertu. Ainsi, chaque jour du mois de mai, les fidèles méditaient une vérité sur la vie chrétienne en fonction de laquelle ils s’imposaient une pratique particulière.Au XIII° siècle, le roi de Castille avait associé la beauté de Marie et le mois de mai dans une de ses chansons.Au XIV° siècle, le bienheureux dominicain Henri Suso avait l’habitude de tresser des couronnes de fleurs pour les offrir au premier jour de mai à la Vierge. En 1549, un bénédictin publie un livre « le mois de mai spirituel » et Saint Philippe Néri  exhortait les jeunes gens à manifester un culte à la Sainte Vierge (il réunissait les enfants autour de l’autel de la Sainte Vierge pour lui offrir les fleurs du printemps et les vertus écloses dans les jeunes âmes).Au début du XVIII° siècle, l’Eglise franciscaine et royale de Naples qui pratiquait déjà le mois de Marie fut rejointe dans ces pratiques par les dominicains de Fiesole qui décidèrent alors d’honorer la Vierge tous les jours du mois de mai. Le « Mois de Marie » atteint la France à la veille de la révolution. La vénérable Louise de France (fille de Louis XV et prieure du Carmel de Saint-Denis) en fut une zélée propagatrice. Cet usage eut un caractère général avec les missions de la Restauration et fut officiellement approuvé par le Saint-Siège en novembre 1815. Si les Jésuites en ont été les initiateurs, les Camilliens l’ont inauguré dans sa forme actuelle recommandant que, la veille du premier mai, dans chaque habitation, on dressât un autel à Marie, orné de fleurs et de lumière, devant lequel chaque jour la famille se réunissait pour réciter des prières en l’honneur de la Sainte Vierge avant de tirer au sort un billet qui indiquerait la vertu à pratiquer le lendemain.

Prions ensemble la Vierge de mai. En cliquant sur le titre, procurez-vous l’ouvrage Mai le mois de Marie.

Catherine d’Auxi Voyante Médium et Cartomancienne 

Copyright – Catherine d’Auxi (droits réservés)

1 Comment

1 Comment

  1. yann

    1 mai 2014 at 8 h 09 min

    Parfum à base d’essence de muguet utilisé autrefois par certains élégants. Un homme se piquant d’élégance et de galanterie. Faire le muguet. On peut dire aussi : « Mugueter », courtiser, faire le muguet (auprès d’une femme).
    Yann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top
Boosté par WP-Avalanche