Que devient âme de suicidé ? - Diamant Voyance
Spiritisme

Que devient âme de suicidé ?

Que devient âme de suicidé ?

Que devient âme de suicidé ? Question récurrente posée par les proches de suicidés.

Que devient âme de suicidé ?La mort, ce qui l’entoure, la pérennité de l’âme. Que de questions pour lesquelles vous trouverez les réponses dans le Guide du Grand passage.

La date de naissance est marquée, tout comme la date de la mort (dite du Grand Passage). Choisir d’attenter à sa vie avant cette date ultime revient à vouloir « forcer » le Destin d’où la question initiale que devient âme de suicidé ?

Cela a au moins une conséquence. A la date prévue de décorporation, le tunnel vers l’Au-delà est ouvert. Vous connaissez tous la Lumière qui illumine le bout de ce tunnel. Les personnes chères à notre coeur qui sont morts avant nous sont là pour nous accueillir, ce qui permet à l’esprit d’avoir conscience de la fin de son incarnation.

Le suicide implique que le tunnel n’est pas ouvert puisqu’avant l’heure, ce n’est pas l’heure.

Appelez maintenant Catherine d’Auxi  Médium au  02.96.38.04.52 pour une consultation de Voyance ou

Séance spirite

L’âme ou l’esprit qui s’en détache (du corps) ?

L’Âme est la coque intangible de l’esprit qui s’incarne à partir de cette âme. L’esprit en est l’appendice mais les deux forment un ensemble uni & cohérent. C’est là qu’il faut différencier l’esprit de l’âme.

L’esprit d’un suicidé subit des variantes inégales. Il peut rejoindre bon gré mal gré sa Maison Mère (l’Âme) comme il peut errer devant son corps inerte  et/ou puis dans des couches intermédiaires de l’Astral pas toujours agréables dont le plan terre mais sans aucun moyen véritable à sa portée pour s’en extirper définitivement et sans plus pouvoir agir sur la cause du suicide comme sur les finalités de ce qui le faisait souffrir. Le constat est alors « morose ».  Il y a choc !

Il faut comprendre que le candidat au suicide est avant son geste fatal en proie à des tourments. Il pense, à tort, qu’en mettant un terme à sa vie physique, il mettra fin à ce qui le fait souffrir. Or, d’une vie à une autre, d’un plan à un autre, les mêmes défis, les mêmes épreuves seront à passer. C’est la raison pour laquelle le suicide n’est guère la solution aux problèmes que vous pouvez rencontrer. La position est dite aussi « fâcheuse ». Toute la Miséricorde divine aide et pardonne mais, nécessaire est la prise de conscience que là n’était pas la solution. De plus, un suicidé qui voit ensuite l’étendue de son erreur se met dans des dispositions de regrets, de frustrations, de colères et de ressentiments, tout ce qui tarde ou retarde l’apaisement donc  son grand passage. D’autres regagnent plutôt aisément leur « coque » (Âme), la jointure. Tout dépend aussi de la violence attenante à l’annihilement du corps physique comme de la hauteur de la progression de l’Âme du concerné. Ce dernier point ne peut venir en excuse mais, subséquemment, en fait aggravant.

Le devenir est donc subjectif et relatif suivant la personne et son degré d’évolution. Ne pas croire pour autant que les circonstances atténuantes se placent là ou vous les mettriez d’instinct. La juxtaposition des responsabilités est savante affaire du Créateur, non de la nôtre, encore moins de la vôtre, c’est pourquoi, nous ne jugeons jamais une telle survenue tragique, nous constatons. Par contre, nous tentons d’en soulager les contours lorsque cela est possible, permis, donc de notre ressort.

En priant pour un suicidé, l’humain peut parvenir à l’apaiser et à le fixer dans un taux vibratoire calmant son état général d‘excitation, de désespérance absolue, de souffrances séquentielles… Toute la force de la prière est là, dans l’intérêt et l’importance de l’accompagnement des désespérés. Des deux côtés (Plan terrestre & l’Au-delà) cela peut et cela doit se mettre en place conjointement.

Le terme « devancer la date » est de chez nous, chose abstraite, néanmoins, je lui en accorde une fonctionnalité calendaire donc une importance en biseau (oblique). Il est une chose, c’est qu’avant le terme voulu par le Créateur, ce n’est rien d’autre que Sa Volonté qui était en œuvre et à l’œuvre, fouler cela de sa propre volonté, c’est assurément contrecarrer le Principe Divin, la sanction est lourde même si encore une fois, la Miséricorde est acquise.

Que devient âme de suicidé ? Quelles sont les conséquences de cet acte au niveau de leur Ame(1), de l’accueil par les autres Esprits(2), de leur futur karma (3)?

1 -Toute épreuve non accomplie sera à repasser, parfois, elle se retrouve même plus dure et sans être une sanction, l’Esprit concerné se retrouvera dans une optique de progression et de rachat (redemptio).

2- Nous ne jugeons pas comme vous pouvez juger. Nous constatons un échec, une dégradation lente et sournoise de la Psyché enflammée, malade jusqu’au passage à l’acte. Notre rôle est de réconforter, de réorienter et de protéger et non de distribuer de bons ou de mauvais points. Toujours l’approche miséricordieuse, jamais le reproche, le reste appartient à Dieu.

3- Le karma en est affecté, alourdi. Le corps subtil porte généralement les stigmates du suicide, ce qui bouleverse le taux vibratoire de l’Âme, il y a une incidence sur les paramétrages physiques à venir, sur une vie terrestre ou sur plusieurs. Les caractéristiques des futures incarnations s’en trouvent bouleversées mais rien n’est donné en défis à l’univers d’un Esprit qu’il ne puisse atteindre. C’est qu’il faut aussi en tirer quelques leçons d’importance, comme de ne pas surcharger d’épreuves une incarnation dans le but de gagner des incarnations. A méditer cette dernière phrase.

Que devient âme de suicidé ? Ces personnes vont-elles vers la Lumière ou pas ?

C’est leur intérêt suprême. Le papillon de nuit recherche toujours la lumière et la trouve. Qui ne souhaiterait pas sortir d’une mine éboulée, plongée dans le noir ? Je dois préciser que les gardiens, guides accompagnants, d’une personne suicidée sont également à l’épreuve. Doublement parce qu’elles auront pu échoir dans leur mission et éprouver un profond désappointement quant à leur propre conduite en amont de la conduite finale de l’esprit qu’elles avaient en charge. Mais mille fois, tu remettras ton ouvrage sur le métier est un crédo.

Y-a-t-il une possibilité « de rattrapage » dans une prochaine incarnation ?

Si tu échoues une fois, tu feras mille fois mieux la fois suivante.

Ces Âmes ont elles les mêmes « capacités » que les autres Âmes ?

Chaque élève qui réussit ou qui échoue ne change pas son statut, sauf qu’il évolue, qu’il stagne ou qu’il régresse. Dans tous les cas, il reste un Elève. A « capacités », tu dois opposer « réalités » ou «adaptabilités ».  Personne et encore moins le Créateur ne veut mettre un ouvrier devant un chantier sans lui donner les outils correspondants à l’évolution de ce qui est demandé.

Que devient âme de suicidé ? Leur réincarnation est-elle plus rapide ou bien plus longue ?

Il est généralement d’usage de ne pas répondre à ce type de question… Une âme se sent prête à s’investir dans une incarnation qu’une fois ses objectifs étayés et clairement identifiés. L’une de ses particularités peut précéder l’autre, il est donc aisé de comprendre que la coordination soit tout d’abord réalisée. Plus rapide ou plus longue, à l’échelle de l’Univers  et de son principe infini, cela n’a a priori pas de sens. Je te reconnais* un pragmatisme de mathématicienne. Peut-on préciser que l’incarnation choisie dans une strate (ère/siècle) préférée peut effectivement pousser ou repousser les intentions, les motivations. Dieu laisse faire certains choix mais peut aussi les imposer. C’est un peu le principe qui veut que tu sois devant plusieurs ascenseurs, pressée. Tu te places devant un ascenseur en particulier avec la ferme intention de ne pas bouger et de prendre celui-ci, tout à coup, un autre ascenseur vide arrive et ouvre ses battants, dis-moi comment résister à ne pas le prendre ? Tu constates donc que ce qu’on veut ne tient parfois qu’à un fil, un cordage et c’est ce qui caractérise la face cachée d’un tel appareil. Avec le Créateur, c’est idem.

Nestor Esprit relai relayés par Riwall Llydaw Médium spirite

Appelez maintenant Catherine d’Auxi  Médium au  02.96.38.04.52 pour une consultation de Voyance ou

Catherine d’Auxi Droits réservés (copyright)

La Magie Blanche n’est et ne sera jamais une science exacte, la réussite des rituels étant conditionnée à beaucoup de paramètres comme le respect de la pratique, la Foi, l’Abandon qui sont de nature humaine donc forcément sujets à fluctuations.

Il n’est en aucun cas souhaitable de s’intéresser à l’ésotérisme, de pratiquer la Magie ou toute autre expérience comme le Spiritisme (oui-ja) ou encore les voyages astraux avant l’âge de 21 ans.  Le Corps Mental en construction n’est pas apte à recevoir les influx énergétiques démultipliés par ces pratiques. En TOUT la mesure est obligatoire, mère de sureté … et fixer cette limite pour la pratique ésotérique et particulièrement de la magie ne relève à aucun moment de la maturité mais de la plus élémentaire sécurité mentale.

3 Comments

3 Comments

  1. Katia

    13 mars 2013 at 4 h 51 min

    un grand merci pour toutes ces explications, moi qui suit fragile et qui pense parfois à une issue fatale…vos dires laissent à réfléchir à deux fois!
    mais c’est dur de ce dire qu’on a pas d’autre choix que de subir les épreuves de la vie…si l’autre choix serait d’affronter, mais quand on a épreuves sur épreuves parfois on se désespère…et les idées noires arrivent! vous avez une chance c’est communiquer avec les esprits qui vous guident, moi j’ai l’impression d’être aveugle et de marcher à tatons dans le noir du tunnel, quand on ne voit pas où est la lumière, c’est entendable de penser au suicide! Même si je sais que de prier peut nous guider…aussi faut il savoir prier!
    Mais j’ai entendu le message de Nestor…

    • Foissac

      25 décembre 2019 at 12 h 57 min

      Bonjour,
      Ma mère c’est suicidée il a 4 ans.Toute ces croyances sur l’âme, le passage, est très abstrait pour moi. Mon fils ( très attaché à elle) qui avait 9ans lors du suicide a développé de l hypersensibilte, une amie m’a dit que c’était probablement en lien. depuis je m interroge. Est ce que son âme est restée bloquée, devons nous faire quelque chose?

      • Catherine d'Auxi

        25 décembre 2019 at 14 h 11 min

        Bonjour,
        Je vais répondre en deux temps.
        1. Concernant votre fils, s’il aimait sa grand-mère, ce qu’il a subi est un choc émotionnel brutal. Comme une descélération en cas d’accident de voiture. Il est donc NORMAL qu’il fait développé une hyper-sensibilité qui, à terme, pourrait lui donner accès au monde occulte. Mais nous n’en sommes pas là.
        2. Concernant votre maman, vous avez la réponse dans l’article pour lequel vous avez posté un commentaire.
        Cela étant si vous êtes arrivée là, ce n’est pas par hasard.
        Je vous engage donc à la libérer en lui lisant le Guide du Grand Passage (et la phrase magique journalière).
        Une évidence, votre maman a besoin de votre aide et qui mieux que vous pourrait lui apporter ?
        Bonne lecture.
        Catherine

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top
Boosté par WP-Avalanche