Messages Esprits

Patience et longueur de temps

Patience et longue de temps

Question d’une consultante : « Pourquoi me fait-on vivre l’épreuve de la patience depuis des années ? Serait-ce pour renforcer ma Foi ? CV »

Ne serait-ce pas pour mettre en valeur la préciosité de l’intérêt que l’on vous porte ou que l’on ne vous porte pas ou pas assez ? Si vous obtenez ce que vous recherchez, cela n’en aura que plus de valeur.

Probablement, la patience est assimilable à une douleur lancinante, elle n’est pas vertu pour rien. La patience est mariée avec le mot patient, comprendre un Patient, à savoir une personne en demande de ne plus souffrir de quelque chose, on peut donc parler du grand écart entre les seuls soucis terrestres et l’infinité de ce qui se révèle plus grand que soi. On entre alors dans une certaine relativité.

Il y a plus grand que nous, humains, et cette chose n’est pas matérielle, c’est l’amour divin ! Le conceptualiser et le vivre n’est pas même chose, j’ai toujours su qu’il fallait se laisser faire, se laisser investir, s’abandonner… Le temps y est alors abstrait.

Je ne sais pas si votre foi est à renforcer, peut-être ou sans doute mais dites-vous qu’elle est surtout dans une phase où le sort s’évertue à la polir encore et encore…

La patience n’existe plus si nous acceptons le fait qu’elle ne représente plus rien en nous, c’est alors le détachement et le début de la totale liberté.

Rien n’entrave plus que le désir et ce, même s’il est légitime, la justice souhaitée par exemple. Mais, tout désir met notre ego en soumission de quelque chose, quelqu’un, d’un but, or, la vie spirituelle intense se passe de notre seul intérêt puisque ne compte que l’intérêt suprême. L’épreuve de la patience, j’en suis convaincu est la plupart du temps et inconsciemment, de notre seul fait, quelque soit les éléments extérieurs.

Attendre, ne serait-ce pas l’obéissance de soi pour soi ? Une façon de muscler son mental ?

Probablement et ce n’est pas sans difficulté(s)… L’Âme ne peut s’enrichir qu’en étant domptée, tout principe supérieur ou qui se veut supérieur maîtrise les paramètres de ce qui pourrait lui nuire voir le détruire, c’est ainsi que l’âme initie sa propre sauvegarde, à partir de sa vitalité.

Et enfin, il est aussi possible que dans une prochaine vie, la patience maîtrisée vous soit aussi un principe acquis et non un apprentissage à réaliser. Avoir les nerfs solides face à d’autres défis ultérieurs vous sera certainement chose utile.

On ne se remercie pas assez parce que nous n’y pensons pas, tout simplement, mais cela est permis. La préciosité de l’intérêt que l’on nous porte n’est possible que si nous nous réalisons être nous-mêmes. J’en déduis que vous êtes quelqu’un de fragile mais qui se soigne sur ses bases…

Encore de la patience pour plus de Conscience, un credo difficile mais ô combien nécessaire puisqu’elle met en avant la seule lucidité.

Yann d’AuxiMédium Spirite

© Catherine d’Auxi – Droits réservés (copyright)

1 Comment

1 Comment

  1. SKDE

    26 mars 2019 at 11 h 17 min

    Bonjour
    Il faut parfois de la patience dans la vie mais souvent la récompense est au bout du chemin.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top
Boosté par WP-Avalanche