Année symbolique

PAQUES la vie d’avant la vie d’après…

PAQUES la vie d’avant la vie d’après…

PAQUES la vie d’avant la vie d’aprèsQu’est Pâques sinon un appel à nous transformer, à devenir une autre personne en couple avec l’humanité toute entière et, peut-on le penser bien au-delà, car notre esprit est un grand voyageur. Il y a là une prise de conscience que nous pouvons avoir été et que nous pouvons aussi être beaucoup plus, spirituellement, psychologiquement et aussi physiquement. Il n’est en effet guère possible de grandir sans abandonner quelque chose, une part de nous-mêmes s’en va, quelque chose de meilleur doit survenir en nous pour se mettre au service du plus grand nombre. Les valeurs morales, spirituelles sont nos richesses, elles se frayent un chemin tant bien que mal pour aboutir à nos actes et paroles. Alors, pourquoi ne pas devenir meilleurs avec autrui comme avec nous-mêmes ? Notre perception peut souffrir, au sens noble du terme, au profit d’une renaissance par une extraordinaire prise de conscience, c’est la transfiguration de l’Être et nombre d’adultes baptisés savent ce que cela veut dire dans son expression. Savoir qui nous sommes, c’est bien, savoir ce que nous sommes devenus, c’est encore mieux.

Ce que la Résurrection du Christ nous enseigne, c’est une mort puis un retour à la vie, une drôle d’absence, me direz-vous, mais ce n’est pas n’importe quel éloignement, c’est une bénéfique éclipse momentanée pour changer, pour évoluer, pour se laisser pétrir par la main invisible qui se propose constamment de faire de nous et au travers de nous, des hommes et des femmes bonifiés et plus lucides qu’auparavant. C’est en spiritualité, le travail de l’Esprit-Saint sur nous-mêmes, autant dire une révélation parfois soudaine, de quoi se baptiser, se convertir à tout projet qui pourrait mettre en lumière nos qualités de cœur au service du monde. Ceux qui se donnent ce défi ne sont pas prétentieux, ils sont audacieux, nuance. Pourquoi devraient-ils se limiter à leur vie d’avant ? Comment peut-on limiter des sentiments naturels ou devenus naturels ? Le propre de la transformation profonde est bien de l’éclairer au grand jour et à grand renfort de témoins et plus rien n’est tout à coup pareil, tout change, le style de vie, la manière de penser, de parler, de ressentir et de distribuer…

Mais avant cela, avant de dispenser, il sera important à l’humain changé, de pardonner à ceux qui lui auront porté griefs. C’est une libération qui va de pair avec l’offrande que l’on fait de soi aux autres comme à soi-même. Et puis, à partir de là demeureront dans ces nouveaux cœurs, l’acceptation inconditionnelle de l’autre, quel qu’il soit et c’est parfois la nouveauté pour certaines personnes car se reconnaître individuellement changé(e), c’est accepter sa vision intraitable et compassionnelle à l’égard de toutes et tous. Vécu de l’intérieur, c’est incontestablement une modernité devenue réalité, autant dire, une révolution !

Pâques, une résurrection, une transformation, si nous avons souffert, alors nous serons les plus aptes à soulager celles de ceux que nous croisons et peut-on croire qu’à ce moment-là, des forces insoupçonnées s’inviteront à nous pour nous faciliter la tâche, c’est la magie de l’Être humain, capable de tout lorsqu’il ne s’y attend pas.

Tout est simplicité dans l’existence face à l’adversité, la hardiesse se conjugue fort bien avec la Miséricorde, ce n’est pas moi qui le dis, c’est cet esprit missionnaire avec lequel vous échangerez demain car l’existence vous mettra forcément sur la route, le chemin de ces personnes métamorphosées, pour votre plus grand bien…

PAQUES la vie d’avant la vie d’aprèsL’enfant cherche avec entrain son œuf en chocolat dissimulé dans le jardin, c’est bien ça la symbolique, il apprend à aller au-devant de lui-même voir et découvrir dans les coins les plus insolites de sa personnalité, ses insoupçonnables ressources spirituelles. Voilà un apprentissage pour le futur donné souvent de manière inconsciente de la part des parents à leurs chérubins et s’ajoute à cela un enseignement à s’exhorter, le cas échéant, face à la difficulté, au trou noir. Certes, la vie ne nous offre pas toujours des confiseries mais c’est encore elle qui possède les meilleures adresses pour s’y rendre… Le meilleur de nous est en nous.

 Bonnes Pâques à tous.

Yann d’Auxi Médium Spirite (cliquez sur le nom pour visiter le site de voyance)

Pour une consultation de voyance avec Catherine d’Auxi (cliquez sur les liens)

© Catherine d’Auxi – Droits réservés (copyright)

1 Comment

1 Comment

  1. Pélagie

    4 avril 2015 at 18 h 42 min

    Merci pour ce beau texte. C’est idéal, la veille de Pâques de mieux comprendre certaines choses…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

To Top
Boosté par WP-Avalanche