Miroir Roi et pion Lecture image ésotérique
Symbolisme

Miroir Roi et pion Lecture image ésotérique

 Miroir Roi et pion Lecture image ésotérique

 Miroir Roi et pion Lecture image ésotérique

Cette photo m’a interpellée, touchée. En conséquence, pour partager cette émotion, je propose aujourd’hui une Lecture image ésotérique qui s’articulera en plusieurs axes, sachant que ce travail n’a aucun aspect scolaire ou critique mais permet mieux de regarder autrement, ce qui aura pour effet d’ouvrir votre conscience à l’inconscient :

1. Le cadre qui correspond et détaille un morceau d’espace où se situe l’action ou l’image statique. C’est un peu comme ouvrir une fenêtre sur un point précis de l’espace, de l’environnement. Si la photo est orientée dans le sens horizontal cela lui confère une atmosphère de calme, dans le sens vertical, l’action ou encore la proximité. Il est vrai que parfois c’est l’image en elle-même, le décor qui déterminent l’orientation.
2. La composition est l’organisation de l’espace à l’intérieur de la photographie.

Lecture image ésotérique

Axe vertical

3. L’axe vertical est une ligne imaginaire matérialisant pour la gauche le passé et pour la droite l’avenir.

lecture image ésotérique

Axe horizontal

4. L’axe horizontal est une ligne imaginaire qui sépare la photographie en deux, la partie basse représentant la matérialité et la terre, la partie haute représentant la spiritualité et le Ciel.

lecture image ésotérique

Quadrillage

5. L’organisation esthétique est constatée par un quadrillage, le point Force de l’Image se situant au centre de ce quadrillage.

6. Le noir et blanc ou la couleur. Le fait d’utiliser le noir et blanc peut être une volonté de situer l’événement dans le passé ou dans l’intemporel. En couleur, la lumière extérieure solaire donne un aspect naturel (bien qu’avec des outils comme Photoshop, la couleur prenne des reflets inexistants sur terre), alors qu’avec la luminosité intérieure il y a un sentiment de mise en scène.
7. Les flous sont les effets esthétiques préférés des photographes permettant soit de situer le premier plan dans son contexte (toute l’image est nette), soit de le dégager du reste, le fond est flou. Cet effet est obtenu par la vitesse d’obturation de l’objectif.
8. L’angle de la prise de vue, c’est la position du photographe par rapport à l’objet ou personne photographié. Au même niveau, c’est l’équivalence du regard donc synonyme d’objectivité et de souci de rendre l’image conforme à ce que l’œil perçoit. En « plongée » l’appareil est placé au-dessus et le sujet est en dessous (c’est l’exemple classique des enfants qu’on photographie sans se baisser ce qui écrase le sujet et lui confère un sentiment d’infériorité). En « contre-plongée », c’est l’effet inverse qui est recherché, donner au sujet une impression de supériorité. Pour résumer, photographié de la même hauteur, le sujet est « comme moi », en plongée, il m’est inférieur et en contre-plongée, il m’est supérieur. C’est du moins ce que ressentira le spectateur.
9. Reste l’échelle des plans, sachant que le plan général et le plan d’ensemble décrivent, les plans moyens, américains et rapprochés narrent et les très gros plans ont une valeur psychologique. Les plans sont déterminés ainsi  :  plan général, paysage – Plan moyen : personnage en pied – Plan américain : personnage coupé mi-cuisse – Plan rapproché : personnage coupé entre la taille et la poitrine – Gros plan : visage – Très gros plan : détail du visage.

A la « Lumière » de cette photographie et de la Lecture image ésotérique, je vous propose de détailler vos ressentis et d’écrire en commentaires ce que vous en pensez  :

1. Le cadre :
2. L’organisation de l’espace :
3. L’axe vertical :
4. L’axe horizontal :
5. Le quadrillage
6. Le noir et blanc :
7. Les flous :
8. L’angle de la prise de vue :
9. L’échelle des plans :
10. Votre conclusion sur cette lecture image ésotérique, en tenant compte du "supplément d'Ame"… et de l'intention symbolique du photographe.


Décodage de Lecture d'image ésotérique – le miroir, le Roi et le Pion

décodage de lecture d'imageTout d'abord merci à Pélagie pour sa participation plus qu'active. Détaillons maintenant la symbolique des objets présents sur cette photo dont elle en a fort bien planté le décor.

Le miroir est le reflet du monde et de Dieu.

Le miroir chasse le mal car le mal qui se mire dedans et qui voit sa laideur est saisi d’épouvante (c’est même un outil efficace de renvoi de magie). C’est l’attribut du Sage.

Associé au 8 donc… au Christ, le miroir est la perfection divine.
Semblable à l’eau, à la boule de cristal, le miroir peut être magique permettant de voir les Esprits.
Enfin, au Moyen Age, il était le reflet de la parole divine et le moyen de la comprendre. Les bonnes œuvres sont des miroirs dirigés vers la Lumière, le miroir, le reflet de la vie intérieure.

Le roi est le médiateur.

Situé entre Dieu et les hommes, le Roi est le garant de l’harmonie qui ne peut exister sans lui, le régulateur cosmique et social, responsable de la justice et de la paix, de l’équilibre du monde.

Le pion et le Roi du jeu d’échec qui est un jeu initiatique, symbolique et sacré.

Les règles sont simples, accessibles à un enfant de 6 ans mais la rigueur avec laquelle on doit les appliquer amène vers la réussite ou… l’échec (le Mat), voire l’abandon (le Pat).
Les pièces du jeu d’échec sont noires ou blanches, en l’occurrence, sur cette photo elles sont blanches. Les pièces noires représentent le mal, la nuit, la mort ; les pièces blanches, le bien, le jour, la vie.
Sur cette photo, il y a un pion, un parmi les 16, huit blancs et huit noirs, qui au contraire des autres ne peuvent qu’aller vers l’avant sans reculer, ni prendre de tangente. Chaque pion est irremplaçable. Pour arriver au bout d’une action entamée, le pion devra faire preuve d’énergie, de patience, de réflexion et surtout d’attention à l’autre, aux autres pièces de l’échiquier.
Symboliquement, le Roi figure le soleil, symbole christique. Le Roi blanc symbolise le bien, le jour, le pouvoir, l’idéal absolu, le rêve à atteindre, sa tête est une Croix, autre symbole christique. Le pion, l'homme incarné, de l'autre côté du miroir.

Conclusion, lecture d’image ésotérique :

Un miroir, reflet de la Parole Divine, le Roi représentation symbolique du Christ et le pion est un soldat, un homme… incarné : Le Christ Roi reflet de Dieu transmet la Parole Divine via le miroir à l’homme incarné, petit soldat

Catherine d'Auxi, Voyante Médium Cartomancienne et photographe amateur (cliquez sur le nom pour visiter le site de voyance)

Pour une consultation de voyance avec Catherine d'Auxi (cliquez sur les liens)

© Catherine d’Auxi Droits réservés (copyright)

9 Comments

9 Comments

  1. LeKurde

    10 septembre 2018 at 13 h 49 min

    J’ai une approche tout a fait différente à cette image. Je trouve que le pion représente l’Homme. Le roi représente notre estime de soi. On a donc ici une représentation de l’égoïsme de l’homme qui se voit comme le plus fort; comme un roi !

    • Catherine d'Auxi

      11 septembre 2018 at 6 h 39 min

      Bonjour
      Qu’est-ce qu’une ébauche ?
      Premier jet, esquisse indiquant la forme générale, les diverses parties d’un travail, en particulier d’une œuvre artistique ou littéraire : Lire l’ébauche d’une tragédie.
      Commencement, premier développement de quelque chose, d’une action en devenir : C’est là l’ébauche de futures relations.
      C’est ce que nous proposons ici.
      Ensuite, chacun y trouve, en fonction de sa sensibilité, de son éducation, de ses origines, sa propre explication.
      Vous n’êtes pas sur un site où la « vérité » est assénée avec volonté mais plus à un endroit qui amène à la réflexion et à sa propre évolution.
      Il en est de même pour la rubrique « Ebauche de décodage de rêve ».
      Ainsi vous avez votre réponse pour vous.
      Une lecture ésotérique n’est pas une lecture psychologique (mais l’une ne prévaut pas sur l’autre). En effet, l’ésotérisme tient compte du symbolisme et d’une dimension occulte absente dans la psychologie.
      Esotériquement.
      Catherine

  2. Pélagie

    5 juin 2014 at 11 h 41 min

    Alors, une 1ère impression qui se dégage pour moi. Je suis attirée par les lignes droites que l’on peut tracer… l’une, en passant par la base des pièces et l’autre, par leur « tête ». Celle de la base, reste quasiment au sol mais si on suit celle de leurs « têtes », elle ouvre une perspective au changement qui va grandissante !

    • Catherine

      5 juin 2014 at 13 h 15 min

      J’aime beaucoup cet exercice (découvert en stage photo) car il met à la lumière différentes façons de « voir » les images.
      Effectivement, la remarque est des plus pertinente et m’amène une question :
      Une perspective de changement allant du plus petit au plus grand, je pense ? Mais… voulez-vous développer ce que vous voyez de plus ?

      • Pélagie

        5 juin 2014 at 20 h 56 min

        Je vois que mon regard part du haut à gauche, glisse le long du miroir sur le bord éclairé pour arriver sur la ligne du carrelage a proximité du Pion. Ensuite, il emprunte la ligne droite qui traverse le miroir et se pose sur la pièce maîtresse de la photo : le Roi. Il y a un beau jeu de lumière, d’ombre et de netteté sur lui, il semblerait que la lumière vienne d’en haut mais pas que… c’est comme s’il était éclairé par la lumière du flou ?!
        Il s’agit bien d’un miroir parce qu’il n’y a pas l’ombre du Roi derrière.
        Le Pion et le Roi ont tous les deux une partie d’eux qui « touche » le bord du miroir : un peu de la tête de l’un et un peu de la base de l’autre. Cette courbe (le bord du miroir) guide aussi mon regard du Pion au Roi et les lie l’un à l’autre, au sol, au flou, au miroir.
        Je dirais que c’est un miroir de vérité et en l’occurrence, c’est plutôt une belle vérité pour ce petit Pion…

        • Catherine

          6 juin 2014 at 7 h 40 min

          Tout cela plante le décor et est fort bien vu 🙂
          Passons à la symbolique :
          Que représente le miroir et son bord ?
          Que vous inspire le pion ?
          Que vous inspire le Roi ?
          La réponse est dans l’image… ou en tous cas, une bribe de réponse, une ébauche de réponse 😉

          • Pélagie

            6 juin 2014 at 11 h 50 min

            Ce n’est pas Blanche-Neige, c’est Blanc-Pion !
            Ce que cela pourrait m’évoquer au niveau symbolique…
            Le miroir et son bord : le corps.
            Le Pion : notre niveau de conscience.
            Le Roi : l’Ame.

          • Catherine

            6 juin 2014 at 12 h 52 min

            C’est une belle lecture 🙂 Y-a-t-il d’autres avis sur cette photo ?

  3. Catherine

    4 juin 2014 at 11 h 24 min

    J’adore cette photo !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top
Boosté par WP-Avalanche