Année symbolique

L’Etre à charge… Texte spirite

Article à lire en musique en cliquant sur la piste lecture…

L’Etre à charge… Texte spirite

Un changement d’année à date dite calendaire est propice aux « renversements d’idées », ce qui veut dire que notre corps et notre mental surtout, se mettent (plutôt) inconsciemment à la disposition des grands événements mondiaux qui ne manqueront pas de survenir au cours de la nouvelle année.

Bien entendu, à titre individuel, ce que nous récoltons des chaotiques nouvelles n’est en général pas si dramatique pour soi, son corps et sa sauvegarde. Quoique, être victime collatérale d’un attentat, imaginons cela, est toujours de l’ordre du possible et à tout moment, et ce n’est qu’un exemple parmi tant de ferments dramatiques… Ce qui est susceptible de nous atteindre sont les ramifications induites de ces faits impactant le Globe, qu’ils soient divers ou non. A priori, nous ne les percevons pas forcément, généralement, nous ne ressentons rien de particulier, tout de même, ce qui est certain pour tout Médium, c’est que la résultante de ces faits majeurs ou mineurs est à même, au mieux de nous changer, au pire de nous détruire, mais de nous faire évoluer… Nous vivons de manière statique avec des habitudes, des réflexes, des rites et des coutumes, or, les sursauts de notre trame universelle sont ce qui l’animent. Nous voudrions être exempts de la tempête « au beau milieu » de toutes les tempêtes, déchantez car c’est impossible… !

Avouons-le, il est possible de survivre à une catastrophe… que cela soit de façon intérieure ou extérieure, parfois les deux.

De là à affirmer que seuls ceux qui seraient incapables d’évoluer ou d’accepter d’évoluer, seraient les seules victimes expiatoires est chose exagérée même si on peut convenir que l’Univers, de tout temps, a vécu et vit encore de sacrifices ciblés. C’est dur, c’est effrayant même ce concept de sang versé nécessaire mais la réalité globale de notre monde est bien celui-là, un principe chaotique au service d’un principe ordonné, entre les deux, Vous, moi, les autres et notre désir permanent de vivre béats, tranquilles… comme un Baptiste.

Les périodes heureuses, la vie joyeuse, le laisser-aller bohème sont des facilités que nous nous accordons en un auto-principe philosophique idéal, un idéal gorgé de tant de petits désirs égoïstes qui feraient de nous tous des mollassons face aux enjeux inconnus des Cieux. Comme la tempête surgit de façon soudaine, lorsque frappe la foudre, nous nous en étonnons, pourquoi là et pas ailleurs ? Selon quels critères a-t-elle frappé ici plutôt que là-bas ? Pourquoi Moi ? Voilà la marche du monde, une incompréhension pour nous, une logique pour Lui et au beau milieu, la douleur et ce qui semble être l’injustice… et ses éternelles distributions de peines et de souffrances.

Nous vivons pourtant d’espoirs, tout le temps, partout, l’espoir de finir notre journée en vie, l’espoir de constater nos efforts récompensés, l’espoir de rester en bonne santé, l’espoir de rencontrer l’amour, la foi, Dieu ou simplement l’espoir à ras-la-terre. Mais c’est de l’Espérance dont nous parlons, alors, c’est ainsi que les Hommes ont commencé à demander la clémence aux Cieux, à ses représentants afin d’être épargnés, ils ont « bien fait », « bienfaits » est exactement ce que nous devons quémander avec humilité. Il n’y a pas si longtemps, les Grâces étaient de coutumes, sollicitées avec tant de vigueur. Aujourd’hui, on en ferait une simple et « amusante » application pour téléphone. L’Humanité est scabreuse, ironique, irrévérencieuse et défiante avec elle-même, à ce titre, mérite-t-elle la clémence ? N’étant pas Juge, je ne saurai répondre à cette question. Pourrait-on seulement dire que l’année prochaine, nous nous améliorerons ? Oui, mais comment ?… Des résolutions de soi à soi ? Le puéril est le totem maculé de mauvaises farces des inconséquents.

La Lucidité comme l’extra-lucidité, sont des outils formidables pour passer entre les gouttes. Cela permet de renverser une idée de départ, même sourde, une intention maladroite et obscure qui ferait de nous une victime, un jouet de l’innocence à sacrifier… Se protéger des fourvoiements, des abus et des erreurs doit devenir plus que jamais une toilette hygiénique quotidienne, un réflexe de survie n’est pas autre chose. Cela peut calmer les peurs et les angoisses si vous y êtes assujetti. Outre les prières, les rituels, être conscient de sa conscience et de sa nécessité à être où elle est exactement en un point précis dans la marche du monde suffit à relativiser donc à accepter ce qui, potentiellement, peut nous arriver. Si vous en êtes là, vous avez l’esprit libre pour œuvrer quotidiennement à ce que vous croyez juste et nécessaire.

On en restera là, sachez-le, pour renverser une idée, il est nécessaire d’y avoir vu une utilité. La lucidité, toujours elle, fera de vous une Personne prudente, une personne possiblement en avance sur son temps. Rares sont ces personnes mais lorsque nous les apercevons, le respect s’impose de suite, la révérence n’est plus en usage mais devrait l’être, ainsi les mal-assis et les bossus seraient redressés et leurs torts avec. Nous devons plus que du respect envers certaines personnes, à vous (comme à moi) de les expurger de la banalité ambiante pour vous en inspirer, vous en instruire.

Je vous souhaite une bonne transition entre deux dates, entre la terre, nos frêles attitudes, nos fragiles attentes et les étoiles. Les Esprits que je peux capter évoquent toujours ces forces qui nous opposent et de la nécessité à nous en protéger voire de faire alliance avec elles, dans la mesure de toute chose où la Noblesse d’âme serait à engager.

On parle ici de tout ce qui est vital à renverser une idée de départ.

Ésotériquement,

Yann d’Auxi Médium spirite

Hommage

Ma femme bien aimée Catherine d’Auxi propose ses services, toujours sont-ils justes, prévenants et au double entendre parfois. La Voyance vécue, est un voyage à la Source, vous la rencontrez et vous vous devez d’entendre et de comprendre, trop de gens comprennent sans entendre et au final s’écoutent eux-mêmes, persistant dans leurs erreurs.

Mon adorable femme Catherine, Médium publique, ne reçoit des couches astrales que ce qui doit être relayé et tant pis pour celles et ceux qui en voudraient plus, comme savoir la date de leur mort ou même chose à propos d’autres personnes par exemple. Le trop est l’ennemi du Bien mais vous le savez déjà, j’en suis persuadé. L’intérêt de la Voyance est de conforter tout humain dans le sillon de son existence, pas de détruire par la parole ce sillon sacré, ce qui serait crime.

Catherine aime sa Clientèle pour la haute valeur et l’importance de toute individualité que peut représenter celles et ceux qui font appel à ses services. J’en suis sûr, par son expérience et son empathie, elle a su et saura toujours être fidèle aux messages qu’elle reçoit et qu’elle relaie, pas plus, pas moins. La manière de transmettre ces messages, de les expliquer au besoin par la simplicité d’un propos, fait d’elle, à mes yeux, une personne d’exception.

Une bonne Voyance est déjà en préambule lovée dans la démarche du laisser-aller, cette sorte d’escabeau prometteur aux renversements d’idées préconçues.

Yann d’Auxi, son mari Médium-spirite.

Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top
Boosté par WP-Avalanche