Psychoésotérisme science actualité

Je te jure ou cette manie de jurer

je te jure

Je te jure ou cette manie de jurer

je te jurePour appuyer notre propos, affirmer notre bonne foi, souvent sans nécessité aucune, la phrase commence ou se termine par « je te jure… »

Rappelons tout d’abord qu’il était demandé à un témoin, à un justiciable de jurer sur la Bible lors d’un procès autrefois conduit par les ecclésiastiques. Procès veut dire gravité des faits et des actes.

Aujourd’hui, arrivée dans la vie courante, cette pratique témoigne de quoi ?

Simplement de la dépréciation de la parole donnée qui perd ainsi toute sa valeur, de la dépréciation de la confiance de celui/celle auquel on s’adresse et enfin d’une carence d’estime de soi, votre propre parole ne vous suffisant pas pour valider le propos. Finalement, si on y réfléchit bien, il suffit de dire une chose pour que la sincérité qui y est accrochée soit prise en compte et si cela ne suffit pas à celui/celle auquel vous vous adressez c’est simplement qu’il n’a pas confiance en vous.

On ne peut parler de jurer sans évoquer le parjure qui est la notion de mentir sous serment en sachant dès le départ la réalité d'un mensonge. Se parjurer, faire un faux serment. Être en position de jurer, c'est effectivement se placer sur une notion de déséquilibre vis-à-vis de sa propre parole. Il est vrai que si l'on vous demande de jurer sur la tête de X, le réflexe doit être de dire : « Pas la peine, ma parole suffit car elle est la vérité ! » . Eh oui, jurer sur la tête des autres, c'est déjà la leur coller sur le billot, hache levée au-dessus. Nul doute, dans l'esprit, c'est faire acte d'une violence potentielle sur des Êtres chers et ce n'est guère rassurant pour eux.

Un contact spirite évoque la chose comme suit :

« Qui engage sa parole sur la vie de quelqu'un d'autre commet là, le début d'un crime. On ne peut vivre décemment de la forfanterie car, dès le départ, elle est condamnable. Jurer sur la vie d'une personne, c'est prendre le risque d'une réaction (malheureuse) en chaîne, c'est appeler le mauvais sort comme l'infortune. Or, le discrédit à tort ou à dessein est un acte qui noue la notion de crime et de karmique autour de plusieurs esprits pris comme otages, c'est fâcheux. Jurer en impliquant une autre personne qui ne demande rien, n'est-ce pas enrouler le serpent autour de la jambe d'autrui et avec tous les risques que cela comporte ? Celui ou celle qui le fait de lui-même fait œuvre de jactance et le Ciel ne tarde jamais à lui tomber sur la tête car, en réalité, il l'appelle via la suffisance de tous ses vœux en impliquant un maximum de monde. »

C’est donc sur 3 axes qu’il faut travailler pour éradiquer cette curieuse manie :

  1. La sincérité, ma sincérité suffit pour attester de ma bonne foi,
  2. Je suis quelqu’un de fiable donc lorsque je dis une chose cela suffit à mon interlocuteur, nul besoin d’artifice supplémentaire,
  3. Si mon interlocuteur ne me croît pas (ce qui reste à démontrer), ce n’est pas en jurant qu’il me croira davantage alors… il est peut-être inutile de vouloir le convaincre.

Il nous suffit de nous référer au Texte Sacré. Que dit Saint Matthieu, Évangéliste à ce propos ?

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,33-37.
Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Vous avez encore appris qu'il a été dit aux anciens : Tu ne feras pas de faux serments, mais tu t'acquitteras de tes serments envers le Seigneur. Eh bien moi, je vous dis de ne faire aucun serment, ni par le ciel, car c'est le trône de Dieu, ni par la terre, car elle est son marchepied, ni par Jérusalem, car elle est la Cité du grand Roi. Et tu ne jureras pas non plus sur ta tête, parce que tu ne peux pas rendre un seul de tes cheveux blanc ou noir. Quand vous dites 'oui', que ce soit un 'oui', quand vous dites 'non', que ce soit un 'non'. Tout ce qui est en plus vient du Mauvais. »

Catherine d’Auxi Voyante Médium et Cartomancienne et Yann d'Auxi Médium Spirite  (cliquez sur le nom pour visiter le site de voyance)

Pour une consultation de voyance avec Catherine d’Auxi (cliquez sur les liens)

© Catherine d’Auxi Droits réservés (copyright)

4 Comments

4 Comments

  1. alice

    1 mars 2016 at 21 h 50 min

    Bonjour 

    je suis mal car j'ai juré sur la vie de ma mere alors que je ne voulais pas mais je me sens tellement mal 

    c'était pour rire à la base et c'est sorti tout seul 

    je m'en veux 

    comment inverser ce que j'ai fait 

     

    merci 

    • Yann d'Auxi

      2 mars 2016 at 8 h 54 min

      Bonjour Alice,

      Vous avez des scrupules, une culpabilité associée à un sentiment d’avoir « joué » avec la vie d’un Être cher. Vous vous prouvez, au passage, que vous accordez un Amour et un respect immodéré envers votre mère, celle qui vous a mise au monde. Le mieux pour inverser ce que j’appelle un "vœu noir" basé sur l’irrespect qui peut conduire in fine à la destruction, c’est encore de lui en parler, sobrement mais franchement. Elle vous donnera en tant que mère aimante une nette et franche absolution face à une sorte de jeu malsain. Elle vous connait, elle sait vos forces et vos faiblesses. En l’occurrence et à l'opposé, vous faites preuve d’une analyse critique de vos faits et gestes, cela met en avant votre nature intelligente face à la valeur de la vie. Entre jurer, parier et maudire, le même ressort inconscient, celui de vouloir annihiler par mauvais principes ce qu’on aime et ce qu’on devrait respecter le plus > soi ; eh oui, cela dépasse même votre Maman… Assurément, vous venez de grandir, non sans douleurs. Sachez, une Mère pardonne tout ou presque à son enfant car elle a toujours foi dans les meilleurs sentiments qu’elle lui délivre tout au long de sa vie.

      Une question reste toutefois en suspens : vous êtes-vous parjurée, c'est-à-dire, étiez vous sincère lorsque vous avez juré sur la tête de votre mère ou avez-vous menti ? Car finalement mentir en la circonstance constitue une agravation des faits.

      Spirituellement, 

      Yann d'Auxi

    • Nolwenn

      11 octobre 2016 at 22 h 07 min

      Quand on refuse de jurer sur la vie de quelqu'un c'est que l'on ment. Non ? Sinon pourquoi ça devrait déranger si on n'est sincère ?

      • Catherine d'Auxi

        12 octobre 2016 at 2 h 47 min

        Bonjour Nolwen,

        Je vous avoue être surprise de votre question car la réponse est CLAIREMENT dans l’article sous lequel elle figure. Je vous invite à le relire.

        Pourquoi avoir besoin de jurer, la parole suffit à attester de la bonne foi.

        Cette demande est inquisitrice et sans réel fondement. Vous comporteriez-vous comme un tribunal ?

        Reconsidérez votre position et faites confiance… ou pas mais à aucun moment cela ne doit être assujetti à “Jure-moi sur la tête de…”.

        Vraiment, lisez l’article.

        Bonne journée.

        Catherine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top
Boosté par WP-Avalanche