Divine Mère

Isis Déesse Mère Egyptienne

Isis Déesse Mère Egyptienne

Vous pouvez écouter cet article mis en musique (Fragment – environ -1400 BC – inst : Lyre Antique -Int : M.Levy)

[Audio: isis.mp3]

Le culte d’Isis est originaire d’Égypte et a traversé deux périodes importantes. Dans sa version égyptienne plus ancienne, laquelle n’était pas une religion à mystère, Isis était considéré comme la déesse du ciel, de la terre, de la mer et du monde invisible ici-bas. Elle était la déesse magicienne connaissant les secrets de germination et de la guérison.

Isis Déesse Mère EgyptienneC’est lors de cette période originelle, qu’Isis avait pour mari le Dieu Osiris. Pendant un banquet en son honneur, son frère Seth offrit à l’assistance un magnifique coffre, jurant de le céder à celui qui l’emplirait parfaitement. Osiris fut le seul à y parvenir, et Seth fit refermer et sceller le coffre. Seth jeta le coffre dans le Nil, qui l’emporta dans la mer Méditerranée, Osiris y mourut noyé. Après l’assassinat de son époux, Isis se mit à la recherche de son corps. Elle le retrouva à Byblos, au Liban, d’où, après maints stratagèmes, elle le ramena en Égypte pour l’enterrer et le pleurer. Seth finit par découvrir le tombeau, sortit le corps du caveau et le découpa en quatorze morceaux qu’il dispersa dans le Nil. Isis, l’épouse et veuve fidèle, retrouva les morceaux du corps de son bien-aimé, sauf le phallus, avalé par un poisson. Elle le reconstitua en argile, puis elle entreprit de rassembler le corps meurtri de son défunt mari, avec l’aide de sa sœur Nephtys. Elle embauma le cadavre, assistée par Anubis, lui redonnant une dernière étincelle de vigueur. Lorsqu’il fut ranimé temporairement par Isis, qui lui insuffla la vie, Osiris put la féconder. Elle lui donna un fils, Horus (voir Harpocrate gecque), « Le vengeur de son Père », qui combattit son oncle Seth dans des joutes interminables. Le tribunal des dieux finit par trancher : Horus entra en possession de son héritage et occupa le trône d’Égypte, comme Pharaon après lui.

Isis incarne ainsi l’image d’épouse modèle et de déesse triomphante sur les puissances des ténèbres. Le culte d’Isis est devenu une religion à mystère seulement après que Ptolémée le Premier introduit des changements majeurs, environ 300 av.J.-C. Dans cette deuxième période, un nouveau dieu nommé Sérapis devint l’époux d’Isis. Ptolémée introduit ces changements pour synthétiser la culture grecque et égyptienne dans son royaume, favorisant ainsi l’hellénisation de l’Égypte. À partir de l’Égypte, le culte d’Isis a graduellement fait son chemin jusqu’à Rome. Rome a premièrement repoussé le culte, mais la religion a finalement pénétré dans la cité durant le règne de l’empereur Caligula (37-41 A.D.).

Son influence a graduellement augmenté durant les deux siècles suivants et est devenu un rival majeur du christianisme pour certains habitants. Le succès du culte dans l’empire romain semble être le résultat de ses rituels impressionnants et de l’espoir d’immortalité qu’il offrait à ses adeptes.

Le culte d'Isis s'entourait de mystère et de cérémonies initiatrices dont le rite nous est totalement inconnu. La révélation aux profanes des mystères d'Isis était punie de mort et l'entrée des temples était interdite à ceux qui n'avaient pas reçu l'initiation.

Chaque année, dans une cérémonie expiatoire, on sacrifiait un boeuf à la déesse qui porte comme emblème les cornes de vache, symbole de son affinité lunaire.

Son culte, contrairement aux divinités gauloises des arbres, des sources et des forêts ne se développe que dans les villes. Dans les régions à forte implantation celtique, comme en Bretagne, elle est peu vénérée.

Son rôle fut cependant important lors de l'introduction du christianisme en Gaule. Un certain nombre de symboles communs aux Déesses-Mères Celtes et la Reine Isis vont se retrouver dans la symbolique naissante de la Vierge Marie, chez les premiers chrétiens et s'associer au culte de la Vierge Noire.

On a retrouver des inscriptions sur son socle "A la Vierge qui doit enfanter". Cette appellation est le propre de la déesse Mère, Vierge Marie comprise, ce qui explique pourquoi la transition du paganisme au christianisme s'est réalisée aussi facilement.

"En se convertissant au christianisme, les celtes n'ont rien eu à abandonner de leur culte à la Grande Reine qui est la Mère de Dieu et porte l'aurore et l'étoile du matin, son attribut était le croissant de lune, ce croissant de lune sur lequel les images pieuses la montrent posant les pieds. L'idée qu'elle était à la fois Vierge et Mère leur était familière. Ils honoraient une Vierge devant enfanter.

Aussi le culte marial a-t-il pris dans les régions celtiques une grande importance.

Invocation d'Isis

O Grande Déesse, Âme d’Isis
Coeur du Soleil – entend mon appel!
Entre maintenant en ce lieu consacré.
Fais-toi connaître à ceux qui veulent te servir
Aide ton serviteur à atteindre
La source de toutes choses.
Guide mes pas sur le vrai Chemin.
Que je n’hésite jamais en Ta présence
Ni te nuise ou te déplaise.
Réponds au désir de mon âme pour Maât.
Puisse Thot m’aider dans des jugements parfaits
Et défends-moi comme Ton bien-aimé Osiris du mal de Seth.
Que je chemine toujours avec la bienveillance des Dieux

Catherine d’Auxi – Médium Voyante Cartomancienne (cliquez sur le nom pour visiter le site de voyance).

Pour une consultation de voyance avec Catherine d'Auxi (cliquez sur les liens)

© Catherine d’Auxi Droits réservés (copyright)

 

Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top
Boosté par WP-Avalanche