Gorge symbolisme du corps humain
symbolisme corps humain

Gorge symbolisme du corps humain

Gorge symbolisme du corps humain

Trachée artère, œsophage, cordes vocales,…

Dans la gorge passent deux « conduits » d’alimentation, l’œsophage (la nourriture matérielle, terrestre) et la trachée artère (l’air). Y sont également les amygdales, les cordes vocales et une glande fondamentale, la thyroïde. C’est tout d’abord l’endroit par lequel passent les aliments, leur permettant ainsi d’entrer dans notre organisme. C’est un système réflexe qui nous permet de déterminer
s’il s’agit d’aliments solides ou d’air et de les diriger vers l’estomac ou les poumons.

avec Catherine d’Auxi Voyante, Médium et Cartomancienne, auteur de l’article.

Avec les cordes vocales, la gorge est le support de l’expression orale. C’est la porte qui sélectionne les entrées et les sorties des mots (maux ?).

La thyroïde est la glande principale dont dépendent l’équilibre, la croissance et le développement de notre corps humain (poids…). Elle est traitée dans un article séparé (cliquer sur le lien).

Le Centre énergétique est appelé Chakra Laryngé ou Chakra 5 et régit le centre respiratoire, le cou, la voix, les mains. C’est aussi celui de l’expression de soi, de la façon dont nous nous positionnons par rapport au monde extérieur. Il représente notre capacité à reconnaître et à exprimer ce que nous sommes et à recevoir. C’est le siège de notre créativité.

Gorge et ses mauxLes maux de gorge sont ceux de l’expression « qu’est-ce que j’ai en travers de la gorge ? » ou de l’acceptation « Qu’est-ce que je n’arrive pas à avaler ? ». Angines à répétition, extinctions de voix… sont les signes de notre difficulté à exprimer ce que nous pensons ou ressentons.

Il y a toujours derrière les maladies de la gorge une notion de risque, de danger qui nous fait arrêter, retenir l’expression.

Et puis… nous pouvons également y voir un désordre imputable à des vies antérieures, notre corps mental portant les stigmates des blessures antérieures. Une faiblesse récurrente peut être aussi le témoignage d’une mort par égorgement (remontant par exemple aux croisades).

Alors comment faire pour changer cela ?

  1. Comprendre
  2. Utiliser la pensée positive
  3. La prière
  4. Et enfin l’acceptation de « je mange ou je parle, donc je suis (et ce que je dis est important) »

avec Catherine d’Auxi Voyante, Médium et Cartomancienne, auteur de l’article.

 Ajout de Riwall

La Gorge, (bas latin gurga, du latin classique gurges, -itis, gouffre) est un siège émotionnel évident. Les traumatismes enfantins comme adultes affectent particulièrement cet endroit du corps. Il est aussi le vecteur fatal de la phase « vie à trépas », l’endroit par lequel le mourant rend son dernier souffle, l’âme.

Ayant déjà eu un couteau sous la gorge dans une phase d’émeutes, j’ai cru vivre ce jour-là mes derniers instants de ma présence terrestre avant d’être sauvé par les forces de l’ordre. Je pense avec le recul que les circonstances m’ont déterminé exactement l’endroit le plus dense de mon Être mais aussi, le plus fragile. La gorge, ce passage symbolique en possible va et vient vers l’autre Monde.

La gorge, le cou, voilà bien l’endroit qui relie au niveau physique, l’esprit, la partie aérienne de l’individu opposée au reste du corps, partie motrice et terre-à-terre permettant des actions physiques. La jonction de ces deux composantes canalise donc effectivement les aléas de l’un comme de l’autre. Les sensitifs y sont particulièrement exposés puisqu’est mis en relief symbolique via l’ingurgitation, le cheminement personnel comme les apports permettant ce fait de grandir (lectures, conférences, échanges, émissions, nourritures spirituelles etc).

Le Médium a donc ce chakra particulièrement sensible et développé puisqu’il lui permet d’être relié aux autres plans de conscience et même de relayer d’autres entités par la voix. Autant dire que le taux vibratoire de cet endroit est aigu et peut représenter un boulevard agréable comme accidentogène.

Si vous rêvez d’une girafe, assurément, votre problème du moment se situe là et exprime une distanciation entre votre domaine aérien et votre nécessité à vous occuper de votre « véhicule terrestre », le corps. Il convient donc de ne pas privilégier l’un en desservant l’autre. La girafe a de la grâce, prend de la hauteur (symbolique spirituelle) mais paradoxalement se retrouve en danger physique. « Qui éloigne de son corps son esprit, commet là son propre meurtre » dirait un Sage et ce n’est pas conseillé. La gorge est donc effectivement le centre névralgique de cet intérieur qui veut aller vers l’extérieur, en principe la parole donc le son. Encore faut-il accepter de parler car face à ceux qui parlent trop s’opposent ceux qui n’osent pas s’exprimer et qui ont pourtant des choses à dire. Le verbal étant la timbale de l’âme, tout se justifie dès lors que la raison veuille s’amplifier avec humilité urbi orbi. Ainsi naissent les orateurs.

Pour informations troublantes, John Fitzgerald Kennedy tout comme Martin Luther KING, deux grands orateurs, ont reçu tous deux une balle dans la gorge, la symbolique tient donc la route.

Quelques expressions relatives à la Gorge :

« Avoir le couteau sur ou sous la gorge », être forcé à s’exécuter immédiatement, à effectuer un paiement sans délai.

« Ça m’est resté en travers de la gorge », je ne peux pas l’admettre, l’oublier, ou je n’ai pas pu le dire.

« Chanter de la gorge », chanter en étranglant le son.

« Chanter, rire à gorge déployée, à pleine gorge », chanter à tue-tête, gaiement, rire sans retenue, de bon cœur.

« Faire des gorges chaudes de quelque chose, de quelqu’un », se répandre en mauvaises plaisanteries sur leur compte, s’en régaler.

« Faire rentrer à quelqu’un ses paroles dans la gorge », le forcer à rétracter ses paroles.

« Monter à la gorge », en parlant de larmes, venir étrangler la voix.

« Prendre quelqu’un à la gorge », gêner sa respiration, le faire suffoquer ; le retenir ou le serrer violemment par le cou ; le tenir à sa merci après lui avoir enlevé tout recours (financier, moral).

« Rendre gorge », restituer sous la contrainte ce qu’on s’était approprié d’une manière illicite.

« Serrer, nouer la gorge », créer une difficulté à parler, à respirer.

« Voix de gorge », voix gutturale.

Catherine d’Auxi et Riwall Llydaw –  Médium Spirite et Voyante Médium et Cartomancienne

avec Catherine d’Auxi Voyante, Médium et Cartomancienne, auteur de l’article.

© Catherine d’Auxi – Droits réservés (copyright)

La Magie Blanche n’est et ne sera jamais une science exacte, la réussite des rituels étant conditionnée à beaucoup de paramètres comme le respect de la pratique, la Foi, l’Abandon qui sont de nature humaine donc forcément sujets à fluctuations.

Il n’est en aucun cas souhaitable de s’intéresser à l’ésotérisme, de pratiquer la Magie ou toute autre expérience comme le Spiritisme (oui-ja) ou encore les voyages astraux avant l’âge de 21 ans. Le Corps Mental en construction n’est pas apte à recevoir les influx énergétiques démultipliés par ces pratiques. En TOUT la mesure est obligatoire, mère de sûreté … et fixer cette limite pour la pratique ésotérique et particulièrement de la magie ne relève à aucun moment de la maturité mais de la plus élémentaire sécurité mentale.

2 Comments

2 Comments

  1. Colmao

    10 octobre 2014 at 11 h 18 min

    Le col mao symbolise surtout la chine populaire de Mao Zedong sinon merci pour l'article. J'y ai trouvé une réponse à une question que je me posais depuis longtemps.

  2. Wollersen Stella

    2 septembre 2014 at 10 h 43 min

    J’ai un problème de thyroïde ou hypothyroïdie et quelque chose m’a poussé à chercher la raison sur votre site..je cherchais une « explication »..spirituelle et j’ai trouvé Votre réponse qui colle parfaitement…à mon malaise. Merci Infiniment!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top
Boosté par WP-Avalanche