Drague sur internet ou aventures virtuelles
Psychoésotérisme science actualité

Drague sur internet ou aventures virtuelles

 Drague sur internet ou aventures virtuelles

Drague sur internet ou aventures virtuelles

Jeanne, Esprit relai appelle internet « le royaume du mensonge et de l’illusion ». Il est vrai qu’il est aisé de se cacher derrière son clavier ou son écran et de s’inventer une vie passionnante professionnelle, une vie financière sans souci ou une position sociale avantageuse.

Les timides sur le net sont désinhibés car ils ne sont pas « pollués » par leurs émotions. Ce ne sera pas le cas lors d’une rencontre et d’un passage à l’acte, où les émotions reviennent en force. Le virtuel est une protection, de s’offrir à bon compte le grand frisson et de communiquer sur soi partiellement, parfois de façon éhontée sans se mettre réellement en danger et surtout sans s’investir complètement. L’aspect physique est d’autant plus gommé qu’il arrive que les photos échangées ne reflètent pas la réalité présente. La forme écrite (mail, chat,…) des échanges favorise l’introspection et l’expression de sentiments particulièrement intimes. La proximité virtuelle peut alors déboucher sur des relations fusionnelles.

Au moment de la rencontre, les déceptions peuvent être à la hauteur des attentes sublimées d’autant que c’est un peu pitoyable de mentir pour séduire. C’est aussi et surtout flatter son ego au moyen d’un miroir que constitue l’autre. La réalité, le jour de la rencontre rejoint le virtuel et la vérité prend alors le pas sur le mensonge. Il est temps alors de se poser la question des qualités morales que sont la franchise, l’honnêteté et le respect de l’autre.

Pour qu’un couple soit harmonieux en amour, 3 composantes doivent être réunies : l’osmose intellectuelle (favorisée par l’échange virtuel), l’osmose spirituelle (qui peut être évoquée) et enfin l’osmose sexuelle. A tout cela il convient d’ajouter un brin de karmicité et la nécessité de certaines rencontres qui fait alors loi et que le moyen d’y aboutir est anecdotique. Le paradoxe est qu’à l’inverse de la quasi-totalité des rencontres amoureuses, internet gomme complètement l’aspect magique de la rencontre et l’attirance animale qui se fait par le biais de la sexualité. Les écarts de conduite en ligne seraient de plus en plus fréquents. En s’évadant de son couple légitime par l’imaginaire et non par une infidélité réelle, la personne cherche le grand frisson et la décharge d’adrénaline. Ce compromis psychologique permettrait à certains de trouver un équilibre, ces relations virtuelles constituant alors autant de bouées de sauvetage. Plus de la moitié des personnes concernées assimilent les aventures amoureuses en ligne à des infidélités même s’il n’y a pas de rencontre. Cet investissement est d’ailleurs patent chez les femmes qui pensent qu’une aventure en ligne est en capacité de nuire sévèrement à une relation réelle. A ce moment, il est essentiel de clarifier les choses car une femme considère qu’une infidélité virtuelle est de nature tout aussi dommageable pour son couple avec des conséquences comme la perte de confiance ou la blessure.

Le point le plus important sans doute est qu’une relation virtuelle peut aboutir à un « décrochage astral » d’un couple réel au profit de rencontres amoureuses dans le monde des rêves. L’origine de tous les sentiments amoureux se situant dans l’Astral, ce décrochage fait prendre le risque réel d’une rupture. Si vous souhaitez l’éviter, il est bon de débrancher l’ordinateur pour retourner, ensemble, dans la vie réelle.

S’inscrire dans une relation virtuelle, adultère ou non c’est prendre bon nombre de risques, dont celui d’être déçu par une rencontre où la magie n’opérerait pas. Là comme ailleurs, il est essentiel de réfléchir avant d’agir et s’il est trop tard de faire le point au moyen d’une consultation de voyance.

A bientôt sans doute…

Catherine d’Auxi Médium Voyante et Cartomancienne (cliquez sur le lien pour visiter le site de voyance)

Pour me consulter (cliquez sur les liens)

Copyright Catherine d’Auxi droits réservés

1 Comment

1 Comment

  1. Nathalie

    28 octobre 2014 at 18 h 49 min

    Bonjour Catherine,
    Les rencontres virtuelles peuvent effectivement aider les personnes timides pour le premier contact, mais rien ne vaut une rencontre réelle car ce que l’on ressent à ce moment la est pour moi essentiel. Bonne soirée

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top
Boosté par WP-Avalanche