Dictionnaire spirite ésotérique

Dictionnaire spirite et ésotérique

Dictionnaire spirite et ésotérique

A

Ame : Terme qui désigne, pour les religions, le principe spirituel qui survit à la mort physique (par exemple, les âmes du purgatoire). Le mot âme est peu employé dans la terminologie spirite. Allan Kardec l'avait défini comme étant l'addition de l'esprit et du périsprit.

Apparition : Résultat de l'action de l'esprit sur le périsprit. L'esprit qui désire se rendre visible agit sur les cellules de son double périsprital, en utilisant l'énergie vibratoire de notre environnement physique. Il puise dans une ambiance humaine les fluides nécessaires à augmenter la densité du périsprit qui devient alors momentanément visible. On emploie aussi la formule, apparition fantomatique ou fantomale. L'esprit incarné d'un être humain peut lui aussi, dans le dédoublement, provoquer l'apparition de son périsprit.

Astral : Les spirites nomment l’Astral Au-delà. Ces sont les occultistes et les ésotéristes qui utilisent ce terme.

Le Plan Astral est constitué de 3 « sous-Plans » :

  • Le Bas Astral correspond à l’enfer décrit par les religions. Il y règne une atmosphère perpétuelle de violence, de haine, de destruction et de persécution. Ce bas-astral est habité par les esprits maléfiques de ceux qui ont vécu et sont morts dans l’esprit de haine, toujours prompts à nuire aux vivants et cherchant à intégrer des êtres incarnés faibles ou affaiblis par l’alcool et les drogues par exemple.
  • Le Moyen Astral. Un enseignement destiné à aider les esprits à évoluer y est dispensé, vous en aurez un aperçu au fil des lectures journalières, du 8° au 21° jour. On y ressent les joies et peines qu’on a causées aux autres. C’est l’endroit des prises de consciences concernant la vie passée. C’est de cet endroit que les Esprits des défunts émettent des demande de prières, de messes, soit sous forme d’intuitions à l’intention des incarnés, soit sous forme de rêves, soit sous forme de messages transmis par un Médium.
  • Le Haut Astral.  C’est là que se dirigent les esprits des êtres évolués spirituellement (Elus) lorsqu’ils quittent la terre. C’est l’entrée du Ciel ou du Paradis. « Beaucoup d’appelés mais peu d’élus. »  (Evangile de Saint Matthieu 22, 1-14 Is 25, 6-9).

C

Clairvoyance : Perception extra-sensorielle qui met en rapport le sujet clairvoyant avec une personne, une situation ou un événement. La clairvoyance est faite d'images, de sensations et d'impressions que le sujet retraduit dans son langage. Il est indispensable pour tout clairvoyant de laisser venir les perceptions sans chercher à les interpréter, car il risque d'influencer et de déformer les informations qu'il reçoit.

Clairvoyance médiumnique :  Le sujet clairvoyant médium est en contact, non plus avec un humain, mais avec une entité désincarnée. C'est un rapport à l'au-delà qui se traduit par le même type de perceptions que la clairvoyance simple. La différence tient à la sensibilité médiumnique d'un sujet perméable à la réception d'informations en provenance du monde invisible.

Clairaudience : Accompagne souvent la clairvoyance médiumnique. Le sujet perçoit alors des mots, des phrases et il peut même reconnaître la voix de l'entité qui se manifeste.

D

Décorporation – Dédoublement : Sortie du corps, de l'esprit véhiculé par le périsprit. La décorporation naturelle et inconsciente se produit durant le sommeil. A plusieurs reprises pendant le sommeil, l'esprit (+ le périsprit) s'échappe du corps pour une durée totale maximum de deux heures par nuit. Le dédoublement peut être provoqué, notamment sous hypnose ou sommeil magnétique.

Dieu :  Pour les spirites, la notion de divin se traduit en quelques termes et adjectifs qui demeurent insuffisants à exprimer l'incommensurable, l'insaisissable et l'infini. Dieu est la force d’Amour d'une création perpétuelle. Dieu est le contraire du hasard, c'est l'équilibre de toute forme de vie, l'équilibre des systèmes et des galaxies. Dieu est la vie, Dieu est l'Esprit.

E

Effluve : Résultat d'une pensée émise lorsqu'elle atteint sa destination. La pensée dirigée est un fluide qui s'extériorise du sujet émetteur. Ce fluide extériorisé devient vibration. Lorsque la vibration atteint son objectif, elle se transforme en effluve. Fluide, vibration et effluve sont les trois états de la pensée véhiculée, par exemple à l'occasion d'un Egregore pour soulager un malade ou atteindre un esprit qui a besoin d'aide qu’il soit incarné ou non.

Esprit : Principe totalement immatériel, l'esprit est l'individualité façonnée au fil des vies. Chaque esprit a son caractère propre, avec ses qualités, ses défauts, son intelligence, sa capacité de sentiment, ses aspirations, ses pulsions, etc. C'est la partie totalement spirituelle de chaque être humain. L'esprit s'intègre à la matière grâce à son double, le périsprit.

F

Fantôme : Apparition vaporeuse ou tangible d'un esprit. Le phénomène est spontané dans le cas de maisons hantées. Le phénomène est devenu expérimental lors de séances spirites. L'esprit utilisant l'énergie vitale du médium (voir ectoplasmie) se rend visible et même tangible. On parle alors de fantômes matérialisés.

G

Guide (appelé aussi Ange-Gardien) : Chaque être humain a un guide protecteur. Le guide peut suivre son protégé pour la durée d'une vie, mais suivant les nécessités de sa propre évolution, le guide peut être amené à se faire remplacer. Nous pouvons ainsi avoir plusieurs guides successifs au cours d'une même vie. Des affinités relient le guide et le protégé, qui se sont connus dans une ou plusieurs vies.

I

Incarnation : Processus d'intégration de l'esprit dans les vibrations du monde physique. L'esprit s'incarne, ou plus précisément se réincarne au moment de la conception. L'esprit, par sa présence engendre le phénomène vital, il provoque la fécondation de l'ovule par le spermatozoïde et s'intègre progressivement aux premières cellules de vie. A ce stade, il perd peu à peu conscience et continue instinctivement à faire vibrer la matière vivante qui va devenir une nouvelle individualité physique. Ce processus n'est possible que grâce au double périsprital qui imprime ses caractéristiques dans l'organisation des cellules vivantes.

Inconscient : C'est la partie la plus importante de l'esprit humain mise en évidence par Sigmund Freud. Tous les événements passés sont enregistrés, non pas par le cerveau mais par l'esprit. Le psychanalyste ou l'hypnotiseur peut faire ressurgir ces événements oubliés, la mémoire inconsciente devient alors mémoire consciente. Pour les spirites, l'inconscient s'élargit à la mémoire intégrale qui comprend les vies antérieures. L'individu, façonné par son cheminement ancestral a accumulé une grande quantité d'expériences, de contenus événementiels, de traumatismes, qui sont imprimés au plus profond de son être. Il est inconsciemment marqué par la totalité de son passé dont sa personnalité présente en est le résultat.

Incorporation : Transe médiumnique à partir de laquelle, l'esprit et le périsprit du médium sont expulsés du corps physique. L'esprit qui désire se manifester, véhiculé par son périsprit, s'incarne momentanément dans le corps devenu libre. Il prend possession de ce corps, qui se trouve alors animé par une personnalité étrangère. L'esprit imprime pour le temps de sa manifestation incorporée, des caractéristiques qui sont les siennes: attitudes physiques, gestuelle, voix différente, langage différent de celui du médium. L'esprit incorporé a un contact direct avec son auditoire ce qui permet de longues dissertations verbales et le dialogue avec l'assistance.

Infini : Selon les données les plus récentes de la science, l'univers est en perpétuelle expansion depuis son origine située à environ 13,7 milliards d'années, le fameux big-bang. Selon cette thèse l'univers a eu un commencement et on lui envisage même une fin, car après le fantastique phénomène d'expansion, on imagine une phase de régression. Cela suppose donc la notion d'un univers fini, c'est-à-dire limité, quelle que soit son incommensurable dimension. De plus (en plus), certains astrophysiciens penchent pour une autre thèse, celle d'autres univers dépendant d'autres big-bang et pourquoi pas à l'infini. Les esprits, au travers des communications spirites, ont toujours affirmé que l'univers était infini, ce en quoi la seconde hypothèse est pour le moment la plus vraisemblable aux yeux des spirites.

K

Karma : Ce mot sanscrit signifie « action » et par extension il représente la Loi de l’Univers. Le Karma est le rapport qui s’établit entre une cause et son effet, entre un acte et ses conséquences.  Il faut comprendre que la cause profonde de tout ce qui nous arrive d’agréable ou de pénible réside en nous, que ce soit par un acte commis dans cette vie (négligence, mauvais esprit, mensonge, jalousie ou au contraire altruisme, bonté, quête de la vérité…) ou dans une vie passée.

 Et c’est à ce moment que le problème se complique. Comment savoir dans le cas d’une situation malheureuse où est la source de ce que nous subissons ?  La réincarnation implique au moment du passage vers la naissance, de boire le Fleuve de l’Oubli, soit ne rien ramener de mémoire des vies passées. Quand on veut que l’action d’une force karmique cesse de s’appesantir sur nous, il faut en premier lieu prendre conscience de la cause de cette action. Cela revient à réfléchir et à se remettre en question pour comprendre. Ce qui a trait aux vies passées dans notre Karma peut être synthétisé ainsi. En venant au monde, nous avons un chemin à parcourir et des difficultés à vaincre. Nous possédons en nous tout ce qu’il faut pour faire face aux difficultés (notions de libre-arbitre). Si nous refusons d’exploiter les forces latentes pour progresser, cela revient à dire que nous refusons d’évoluer. A notre mort demeure le passif : le Karma.

M

Médium : Intermédiaire entre les humains et les esprits. Les médiums à effets physiques subissent des phénomènes de l'ordre du visuel : lévitations, déplacements d'objets, matérialisations et formes ectoplasmiques. Les médiums à effets dits intelligents travaillent par clairvoyance, automatisme, transe ou incorporation, obtenant des messages ou des créations par la parole, l'écriture, l'inspiration, la poésie, la peinture, le dessin, la sculpture ou la musique. Un médium peut avoir à lui seul plusieurs de ces facultés.

N

N.D.E. Near Death Experience (ou encore EMI expérience de mort Imminente) : Les cas relatés par le docteur Raymond Moody dans son livre « la vie après la vie », représentent une étude qui n'avait jamais été faite auparavant. Cette étude a le mérite de souligner des constantes dans les sensations vécues à l'approche de la mort. Le franchissement d'un tunnel, à l'issue duquel des personnages connus ou inconnus du sujet se présentent, est l'élément récurrent et constitue une constante dans la représentation effective du passage qui conduit à l'au-delà.

Nom d'éternité : Nom correspondant à une vie au cours de laquelle a eu lieu le premier éveil à la spiritualité. Ce nom, qui marque le spirite pour l’éternité,  sera alors toujours utilisé par les Esprits pour s’adresser à lui.

P

Parapsychologie : Terme qui englobe ce qui relève du paranormal.

Périsprit : Le double éthérique ou périsprit était défini par Allan Kardec comme un organisme fluidique de nature semi-matérielle servant de lien entre le corps physique et l’esprit. Le périsprit est un double indispensable qui accompagne perpétuellement l’esprit et qui sert de support à la mémoire intégrale des vies antérieures. C’est le périsprit qui permet à l’esprit de se réincarner, représentant le lien vital entre l’esprit et la matière. De même, lorsqu’un esprit souhaite se manifester aux humains, il utilise les propriétés de son périsprit pour produire un phénomène. Dans les cas d’apparitions, par exemple, l’esprit fait vibrer son périsprit de manière à en densifier la structure et lui donner une forme vaporeuse, voire reconnaissable ou tangible.

R

Réincarnation : (voir incarnation) L'esprit humain subit la loi naturelle de réincarnation afin d'évoluer de vie en vie, en intelligence, en conscience et en amour. Le nombre de vies est indéfini de même que la durée entre chaque incarnation.

S

Spiritisme : Le mot spiritisme, apparu au XIX° siècle, caractérise la manifestation de l'au-delà et l'enseignement des esprits. Le spiritisme implique une connaissance qui provient de l'autre monde. En France a été fondé par Allan Kardec qui demeure encore aujourd'hui le personnage de référence.

T

Transe : « Etat modifié de conscience dans lequel entreraient des médiums quand ils communiquent avec des esprits » (définition du Larousse). Retenons la formule « état modifié de conscience » qui donne lieu à des manifestations physiques, fortes respirations, tremblements, accélération du rythme cardiaque, tension des muscles, etc. La transe est une phase transitoire dans la médiumnité à incorporation. Elle a lieu à deux reprises ; tout d'abord une faible secousse est observée lorsque l'esprit du médium s'extériorise du corps, ensuite une transe plus brutale correspond à la venue de l'esprit au moment où il s'incorpore.

Trouble : Etat transitoire d'inconscience qui fait suite à la mort physique. Le trouble est consécutif au changement d'état, qui se produit d'une façon douce ou brutale, suivant le mode du décès. La durée du trouble est fonction de multiples paramètres, état psychologique de la personne au moment de la mort, influence des croyances religieuses, traumatisme provoqué par une mort brutale (accident, crime, etc.), état altéré et dépressif du suicidé, etc. Dans le meilleur des cas, le trouble est de quelques heures. L'esprit se réveille progressivement à sa nouvelle réalité et se retrouve dans cette représentation universelle qu'est le tunnel, au bout duquel il est accueilli par des esprits qu'il reconnaît. Pour toutes sortes de raisons psychologiques ou traumatiques, le trouble peut se prolonger des jours, des mois, voire des années. L'esprit n’en ressent pas forcément la durée puisqu'il est en dehors de l'espace-temps, mais il est cependant figé dans une situation qui peut s'apparenter au rêve ou au cauchemar. A ce stade, la plus efficace des libérations viendra des humains qui par l'action d’Egrégore ou plus simplement et plus efficacement de la lecture du Guide du Grand Passage, pourront propulser les esprits troublés vers le tunnel.

V

Voyage astral : Technique de dédoublement qui consiste à extérioriser l'esprit et le périsprit, dans le but de se déplacer dans l'espace ou dans l'autre dimension. Le voyage astral existe à l'état naturel pendant certaines phases du sommeil. On peut favoriser cette rencontre en la désirant avant de s'endormir. C'est en quelque sorte la « prière du soir » pour celles et ceux qui veulent se ressourcer au mieux durant leur sommeil. Même si au réveil, il n'en reste aucun souvenir, la rencontre enregistrée au niveau de l'inconscient pourra se traduire par des intuitions salutaires.

Catherine d'Auxi Voyante Médium et Cartomancienne (cliquez sur le nom pour visiter le site de voyance)

Pour me consulter (cliquez sur les liens)

Copyright – Catherine d'Auxi (droits réservés)

Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

To Top
Boosté par WP-Avalanche