Rituels faciles

Avoir une bonne étoile ou pas…

Avoir une bonne étoile

Avoir une bonne étoile ou pas…

Nous prêtons toutes et tous à l’étoile qui nous surplombe à la verticale des cieux donc des dieux, une lucidité et un extraordinaire pouvoir venu des confins de l’univers qui bien entendu, est habité d’Anges et d’aïeux reposés et bienveillants à notre égard. Nous sommes d’ailleurs à même de penser que souvent ce sont les mêmes. Mais alors, pourquoi prier ou invoquer soudainement sa bonne étoile jamais très éloignée du facteur chance ?

Catherine d’Auxi Voyante Médium et Cartomancienne répond à toutes vos questions. Appelez maintenant le 02 96 38 04 52 ou

Face aux difficultés de l’existence, et elles sont nombreuses, cruelles, viles et virulentes, l’Être humain ordinaire fonctionne et fait face à ses ennuis, ses désagréments, vaille que vaille par sa raison, son sens de l’organisation, son audace, sa prudence, ainsi, jour après jour, à la boussole, celle que son éducation associée à ses instincts primaires lui a donné, la conscience intravertie, il vit, survit, s’organise sans ce besoin particulier de compter plus que de raison sur l’indicible, le fantastique…

Certes, sa bonne étoile, il la connait, il croit en elle et y dépose comme devant un autel symbolique, tout son optimisme, toute sa force de caractère, toutes ses envies aussi… Mais parfois, le destin s’en mêle, les coups de l’existence capricieuse deviennent trop rudes, la violence, la maladie s’immiscent tout à coup et la peur de perdre ses biens, ses proches ou même sa propre vie est prégnante et envahit tout l’émotionnel. La conscience ou l’inconscient de la personne, dès lors, appelle de ses vœux puissants une aide que les parents devenus trop vieux ou disparus ne peuvent plus forcément fournir. Alors, comme un écho désespéré émis lorsqu’il y a danger, péril, le surnaturel tout à coup s’en mêle. C’est bref, concis, précis, foudroyant et cela nous tire, à l’occasion de façon spectaculaire d’un faux pas, d’une situation qui aurait pu être très dangereuse, grave et désespérée. Sortir comme par miracle d’un guêpier, on s’en souvient toute sa vie et cela nous donne à suivre un sentiment d’invincibilité notable et agréable. On peut même, avec le recul, devenir très détaché de tout, voire extatique au quotidien…

L’adulte dans la mouise invoquera d’abord la fatalité, les instances en place, les autres, famille, amis, voisins voire la météo avant de souscrire à toutes sortes de pactes en pensées ou réalisés selon des  modi operandi très personnels avec, certes, une efficacité réelle ou toute relative…

Nous vous le disons, nous Médiums, pour invoquer sa bonne étoile, il n’y a qu’une manière et elle est simple, elle se situe entre supplique et relique d’un temps révolu : « Mais, qu’ai-je donc fait pour mériter cela ? ». A cette constatation d’usage émise et propagée jusque dans l’univers, si votre demande est formulée clairement, si votre besoin est prioritaire, alors vous serez exaucés, dans le cas contraire, il vous faudra faire preuve de patience voire d’abandon total à votre destinée…

Puisque c’est comme ça…, pensons-nous, résignés…

Encore que, les demandes simples et naturelles dopées par l’innocence des enfants marchent très bien puisqu’elles en appellent aux bonnes fées, bleues ou non, dépêchées par les astres afin de veiller et de guider la fragilité sur pattes. Comprenez par-là que je vous conseille de toujours vous aborder vous-mêmes avec Amour car l’astre que vous êtes est celui qui brille déjà quelque part dans le ciel.

Prier pour soi n’est pas chose égoïste à partir du moment où vous vous engagez à reverser un peu de vous dans les peines des autres. C’est comme cela que l’univers fonctionne, à grands coups de sollicitudes et cela implique fatalement la réciprocité. Ensuite, votre conscience extravertie fera les actes.

Et la fée bleue l’a dit à Pinocchio: « Si, à l’avenir, tu deviens raisonnable, alors, tu trouveras le bonheur ». Est-ce à dire que nous nous mettrions nous-mêmes de temps à autre dans la panade ? C’est possible ou c’est assumé, au choix.

Loin des vicissitudes, se porter comme un Charme et si le bonheur y est associé, tant mieux. Assurément une des branches de notre propre étoile, pensez-le comme cela car la Poésie chantée ou non, en tout, se révèle brillante et incontournable. La prière à sa bonne étoile relève de ce registre, de cœur, n’oublions pas…

« Etoile de la chance, toi qui brille pour moi au firmament, accorde-moi tes miracles lorsque ma vie est menacée, mon intégrité attaquée, mes moyens limités. Comme je te suis reconnaissant, je te vois comme l’univers de la bienveillance que je loue et propage tout autour de moi. »

Yann d’Auxi Médium Spirite

Catherine d’Auxi Voyante Médium et Cartomancienne répond à toutes vos questions. Appelez maintenant le 02.96.38.04.52 ou

La Magie Blanche n’est et ne sera jamais une science exacte, la réussite des rituels étant conditionnée à beaucoup de paramètres comme le respect de la pratique, la Foi, l’Abandon qui sont de nature humaine donc forcément sujets à fluctuations.

Il n’est en aucun cas souhaitable de s’intéresser à l’ésotérisme, de pratiquer la Magie ou toute autre expérience comme le Spiritisme (oui-ja) ou encore les voyages astraux avant l’âge de 21 ans.  Le Corps Mental en construction n’est pas apte à recevoir les influx énergétiques démultipliés par ces pratiques. En TOUT la mesure est obligatoire, mère de sûreté … et fixer cette limite pour la pratique ésotérique et particulièrement de la magie ne relève à aucun moment de la maturité mais de la plus élémentaire sécurité mentale.

Copyright – Catherine d’Auxi

Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top
Boosté par WP-Avalanche