A propos de la Voyance

Amour où te caches-tu ?

Amour où te caches-tu ?

amour où te caches-tu 2Le printemps, sans trop prévenir, a envahi depuis quelques temps votre corps ainsi que vos sens, ces douces ficelles de l’esprit pas toujours bien identifiées, pas toujours bien fermement canalisées non plus, le faut-il d’ailleurs ?… Ces perceptions immatérielles aux angles chatouilleux sur l’esprit façonnent votre potentiel amoureux du moment. Quant à l’été, lui, il se profile déjà et voilà que vous aimeriez bien être enfin et follement in love, en amour, épris ou éprise de, soumise ou soumis à autrui car sous le charme de cette personne, debout, là sur le seuil de votre porte, le doigt rivé sur la sonnette (scénario si incroyable, improbable ou impensable). Serait-il cet Amour tout neuf, tout perdu au coin de votre rue, n’attendant que vous pour le guider à bon port ? Ou bien, serait-il nonchalant et endormi dans une rame du métro ou alors happé par un livre, les cheveux en bataille, affalé à cette table au fin fond de votre confidentiel bistrot. Mais vous le préférez peut-être sportif, tendance sans arrêt et immanquablement sexy sous la douche ?… Pourquoi pas, tout endroit fait l’affaire des cœurs esseulés…

Il ou elle, normale attitude, pourrait être à vos pieds à vous faire une cour irrésistible, pensez-vous raisonnablement et même, pourquoi pas, quotidiennement à vos côtés, pour le travail ou pour tout autre chose, à vous expliquer, sérieux et professoral(e) les profonds ressorts de la vie…. Mais voilà, les messes basses sont terminées, le soleil commence à briller, bon signe ça, et vous vous sentez un élan, un pur, un vrai, venu du fin fond de votre âme qui vous enjoint à aimer, à embrasser la vie, les hommes, les femmes… et que c’est beau dans le principe, cette magie pensez-vous ! Mais où sont donc les candidats, les candidates, réalisez-vous légèrement dépité(e)s ?

Pourtant, ouverts ou fermés, vos yeux sont fins prêts à regarder, à lorgner, à dévisager, à déshabiller, c’est coquin, à faire de l’œillade secrète mais entendue. Ils sont ronds ou en amandes, bleus, marrons ou encore, verts ou noirs et tout emplis d’envies, ils sont votre boussole intuitive, informative, ils voient avant vous ce qu’il y a à regarder, à admirer (c’est mieux), des fois qu’un ou une partenaire idéal(e) se déciderait à croiser votre chemin, après tout les anges sont là pour ça, pour unir les êtres entre eux, déjà que Saint Valentin n’était pas en très bonne forme cette année… c’est sûr, il y a de la revanche dans l’air.                                                      

L’existence nous le dit, nous l’ordonne, nous le claironne du matin au soir et du soir au matin, Aimer est la plus belle des réussites à venir ou ne serait-ce pas plutôt pour vous, lèvres en coin et ambitions un peu cassées, un vaste et sombre chantier permanent ? Mais, que faut-il faire pour attirer à soi, la passion, la vraie, l’unique, celle qui se marie si bien et pour longtemps (l’éternité rien que cela si possible) à la sincérité et la générosité ? Un rite vaudou ? Un sacrifice ? Ou modestes moyens, soufflerez-vous décidé(e) et inspiré(e) en déclamant un vœu bien charpenté en direction des cieux, sur une belle fleur de pissenlit ridiculement tenue à deux mains ? Atchoum sur la fébrile destinée comme un petit et nécessaire coup de fouet !

Que la romance soit, que la folie aussi soit l’ordinaire de votre vie, que les fleurs suivent et que les étoiles approuvent, il ou elle est là, pas loin, certainement l’affaire est-elle déjà tapie dans l’ombre, en attente, pétrifiée par sa propre timidité ou peut-être, angoisse, déchiré(e) entre deux, trois cœurs qui battent de concert, la chamade… C’est que dans ces affaires-là, entre la raison malmenée, le drame et la malchance, la catastrophe n’est jamais loin, le faux-pas non plus… Et puis, vos amis vous le disent, en Amour, outre la chimie et l’alchimie, tout se joue à des détails si infimes, à des tempos communs si capricieux que le Graal reste une entreprise qui au tout dernier moment peut louvoyer jusqu’à vous oublier, vous zapper, vous humilier, vous enterrer… Après tout, depuis la nuit des temps, les injustices amoureuses ne se comptent-elles par milliards de milliards, à peine contrebalancées par la seule et belle histoire de romance que vous avez lue, vue ou entendue faisant mentir tout le reste ? « Si on ne vit que d’espérances, on ne meurt que de désespérance, entre les deux, le vague à l’âme… » aurait souligné le Poète oublié, euh, moi-même en fait.

L’Amour, cette promesse du bonheur éternel, est aussi séduisant dans l’idée qu’une rivière de diamants, qu’une belle sirène débusquée près d’une île grecque en méditerranée, un soir de clair ou de pleine lune. Tels des SOS, à vos aïeux, il vous faut demander entre cris, larmes et sang-froid de l’aide, un coup de pouce bienvenu car à quoi bon vivre si jamais nous ne le rencontrons cet Amour ? Certes, les amitiés foisonnent sans souci, la ribambelle de prétendants ou de prétendantes trop faciles aussi, non, l’unique Amour, lui, se cache quelque part mais peut débarquer, dit-on, sous votre regard à chaque instant. Mazette ! Votre sourire est prêt à lui accorder toutes ses dents blanches, vos paroles rodées pour enjôler, convertir si besoin et votre corps tout entier qui frissonne déjà… « Tout donner » est devenu votre credo, « vivre à fond », son alter ego, mais qu’attend-il, où est-il ce lauréat, cet impétrant de dieu ? Et cette divine femme vue et aperçue çà et là sur les lieux de vos vacances qui pourraient s’annoncer idylliques… et qui se fait rare…

Vous, vous êtes une femme, vous rêvez d’un Roméo, il viendra, il vous emmènera loin de chez vous et vous ferez de cet ailleurs, votre nouvelle demeure. Il sera là, nuits et jours et il occupera la moindre de vos pensées, peut-être, sera-t-il si prévenant, si doux et romantique que vous désirerez rester perchée sur ce nuage qu’il aura fait venir tout exprès pour vous isoler. Tant pis, tant mieux car après tout, l’Amour est une chambre unique, il sera à vous jusqu’à la fin des temps et même, pensez-vous radicale, vous ne reviendrez plus jamais sur terre revoir qui que ce soit…

amour où te caches-tu

Vivre heureux est une mélodie, les jolies chansons, les belles mélopées s’accompagnent toujours d’un bon vin, d’un petit vent agréable venu du large ou d’ailleurs. Vivre heureux seul(e) ou à deux, c’est exactement ce qu’ironiquement, vous regretterez plus tard ou mieux tout de même, ce que vous ne regretterez jamais car pour sacraliser le merveilleux de l’existence, vous aurez pensé à l’associer aux vols des papillons… Les sources de l’imaginaire sont là, elles veulent vous entendre avec insistance afin de transformer vos ardents désirs en réalités. Le désir, n’est-ce pas la clé ? La Voyante le dit et le redit sans cesse : « Si tout n’arrive pas toujours, le reste suit la même course que les étoiles, à voir si elles seront filantes ou non… ». A voir donc si les perséides du mois d’août, les fameuses « larmes de Saint Laurent » auront capté vos souhaits les plus fous, vous savez, ceux que vous aurez faits en soufflant sur un modeste pissenlit…  »… A tout le moins obtiendrez-vous la guérison d’une blessure sentimentale, bénéficierez d’une progression dans votre spiritualité comme d’une protection divine soutenue ou encore revitalisé(e) d’une joie renaissante afin d’acquérir l’innocence, l’amour, en somme, que des ferments nécessaires à toute existence.

Envie d’en savoir un peu plus ? Alors, il serait intelligent, je vous le dis, de le demander à Catherine d‘Auxi, ma femme, car elle parle aux étoiles qui lui répondent simplement les vérités des cieux. J’entends, j’écoute et je prends note et c’est déjà pour vous, comme le dit la chanson, un bon début pour qui veut commencer quelque chose… de sérieux.

Yann d’Auxi (Médium-spirite)

Pour consulter Catherine d'Auxi (cliquez sur les liens)

© Catherine d’Auxi Droits réservés (copyright)

Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

To Top
Boosté par WP-Avalanche

Grimoire Secret des Poudres Magiques

Unique, cet ouvrage est une Initiation à la Magie Verte ou Magie Végétale.

Cliquez sur ce lien pour le découvrir…

Esotériquement vôtre.

(fermez la fenêtre pour poursuivre votre navigation).