Psychoésotérisme science actualité

Alcool et esprits malins – réponse spirite

Alcool et esprits malins

Alcool et esprits malins – réponse spirite

Bonjour Yann, je suis férue d’enseignements liés au spiritisme, ce qui m’apporte souvent des réponses intéressantes. Je travaille au sein de la Police Nationale quelque part en France. Je souhaite avoir de votre part une précision au sujet des alcooliques qui provoquent des conflits familiaux, de voisinage et vis-à-vis desquels, je dois avec mes collègues, sans cesse intervenir. C'est sûr que quand ils ont dessaoulé, ils sont doux comme des agneaux ! En plus, ils ne se souviennent pas de grand-chose… Quelle est la part de responsabilité des esprits malins dans tout ça ? Les alcooliques ne sont-ils plus que des marionnettes ? Merci, Karine.


Réponse de Yann d'Auxi – Médium Spirite

Bonjour Karine,

Ils ont évidemment une part de responsabilité de leur état alcoolique car au début, ils ont bien conscience de boire. A l'origine, il y a un acte d’achat de cet alcool, ça culpabilise d’autant ou ça devrait face à la banalisation du produit car la responsabilité commence dès l’achat en magasin ou la commande au comptoir. La force morale est de garder le contrôle et le pouvoir sur soi dès ces instants cruciaux. Y céder de manière excessive pour quelqu’un qui se sait dans l’accoutumance, c’est déjà quelque part capituler face à ses démons et même les inviter dans sa sphère, ce qui est plus exact.

Avoir conscience d’abuser d’alcool de plus en plus et se soumettre sciemment à des délires est grave pour un Incarné. La faiblesse est de ne pas cesser, de rester dans la posture du buveur chronique devant ses amis, sa famille par exemple et même si souvent il s’agit de détresse et de misère sociale, affective. Evidemment, les propriétés de ces boisons tendent à décomplexer et à annihiler tout ou partie des lois morales individuelles et collectives, les bonnes mœurs pourtant rigides qui nous structurent l’existence au quotidien, ce, pour notre sécurité à toutes et tous.

C’est une fois que l’incarné est défait de ses chaînes vertueuses que certains esprits bas et vils interviennent comme pour souffler sur les braises des conflits. Ils peuvent même en créer entre les épris de boisson ou en provoquer également avec ceux qui ne sont pas ivres, les passants, les forces de l’ordre, les voisins tranquilles. Ils aiment animer le désordre, l’accentuer. Dans un état alcoolique, l’Humain est également prompt à ressortir ses frustrations empilées ainsi que sa bestialité latente et non évacuée des vies antérieures. Il se crée en lui un agglomérat psychique incontrôlable, désordonné dont la chimie en désordre n’est pas absente non plus. L’individu n’est plus « Maître » en lui-même, donc, il est esclave et à ce titre, traité par certains esprits comme tel. Une aubaine dont ils profitent allègrement.

Lorsque quelqu’un se met de lui-même et volontairement en position d’esclave, il a la responsabilité pleine et entière de sa condition comme du traitement qui lui est fait. C’est dur à lire ou à entendre, ça claque comme le fouet mais en Spiritisme, c’est un constat aussi net et précis qui se dégage.

Etre responsable de sa perte de conscience quasi programmée par l’alcool ou la drogue est donc une faute qui peut se payer très cher karmiquement parlant et suivant les actes commis dans cette phase fragile. Quant aux paroles malheureuses prononcées dans des états d’alcoolisation massive, si elles n’assassinent pas, elles blessent sérieusement ceux qui les entendent et cela laisse aussi des traces avec des suites karmiques. Voyez-vous, le cercle vicieux s’étend de ce qui est fait sur terre à une sorte de ronde infernale dans les basses couches astrales, l’inverse est vrai aussi. C’est extrêmement dangereux car un alcoolique chronique aura beaucoup de mal à s’en extirper seul. Il se peut qu’il demande de l’aide à ses Anges-gardiens qui ont en général la bonne attitude de favoriser comme ils le peuvent l’intervention d’un médecin, des forces de police, d’un secours amical voire d’un assistant spirituel, dans le but de l’aider. Eh oui, si restructurer une existence passe par de légères peines judiciaires, les anges-gardiens de la personne auront bien œuvré mais ce n’est pas toujours facile ni commode. On dit, un mal pour un bien, ce qui peut être salvateur à la condition de saisir et comprendre sa peine, ses ennuis. Tout cela, c’est être en butte avec la Société de force et de raison.

Les buveurs sont effectivement comme des marionnettes repentantes une fois leurs (bons) esprits recouvrés comme le dit l’expression. La responsabilisation de l’agneau est celle-ci : « Les hommes naissent innocents, mais ils ne le restent pas longtemps ». Cette expression en forme de litanie est tirée du film « Le Cercle Rouge » de Jean-Pierre Melville dont la définition est la suivante : « Çakyamuni le Solitaire, dit le Bouddha, se saisit d'un morceau de craie rouge, traça un cercle et dit :

« Quand des hommes, même s'ils l'ignorent, doivent se retrouver un jour, tout peut arriver à chacun d'entre eux et ils peuvent suivre des chemins divergents. Au jour dit, inéluctablement, ils seront réunis dans le cercle rouge.». Evidemment, penser de but en blanc que l’alcoolisme est quelque chose qui fatalement vous arriverait serait toutefois une gageure ! Le parcours de vie n’est pas forcément écrit d’avance car avec l’alcool, les épreuves émergent directement d’un magma de noirceur sous-jacent.

Conclusion Karine : Tout peut donc arriver entre vous et vos « clients » avinés et si vous vous retrouvez à sévir face à un alcoolique, vous pouvez aussi l’aider dans la mesure de vos moyens. Certainement est-ce pénible mais vous êtes exactement placée là où vous avez souhaité l’être, dans un cercle rouge. Vous avez donc un rôle à endosser face à la désespérance et la morale publique. Votre métier est fait d’engagements à bien l’exercer, à protéger au mieux les populations fragiles, contre elles-mêmes à l’occasion. C’est méritoire même si, je l’imagine, usant et pénible.

L’alcoolisme, la drogue et autres substances sont des échappatoires vers lesquels les plus faibles cèdent, pensant se faire du bien. Ils accélèrent leurs maux, les amplifient et en sont ensuite les premiers malheureux, idem pour les victimes. L’esprit d’une personne addictive à ces produits est soumis à des tourments, souvent des intraconflits parfois profonds et jamais traités. En se faisant du mal dont profitent des esprits de basse nature, ils souhaitent quelque part s’en débarrasser mais la manière ne vaut rien, l’idéal étant de sonder son âme, son psychique et c’est précisément là, qu’il convient d’être aidé, assisté et encouragé.

Pour conclure, les mauvais esprits s’infiltrent partout où la conscience se soustrait et encore plus lorsqu’elle le fait d’elle-même afin de manipuler l’ambiant de cette personne. Cela peut être sans conséquence s’il n’y a pas d’aspérités manipulables mais le mal est ingénieux dans la poursuite et la continuité de ses bassesses, jusqu’au catastrophique, jusqu’au drame absolu.

Moralité : il vaut mieux avoir affaire à la Police avant ce drame absolu plutôt que de tenter de justifier une réalité qu’on ne maîtrise pas du tout. Vous êtes donc parfois ou souvent un garde-fou angélique possiblement salvateur avec toutes ces marionnettes désemparées. « Cela aurait pu être plus grave… » devez-vous leur dire ensuite, une fois dégrisés, augure que vous avez un grand rôle à jouer auprès de ces faibles et de leurs faiblesses. Choisissez bien vos mots, ils peuvent se révéler utiles pour la personne.

Ce que vous faites, votre métier, c’est la destinée que vous avez, un jour, choisie et il n’y a pas de hasard. Comme on le disait il y a des siècles, en sus de l’octroi, le Roi vous en remerciera. 

Celui des cieux également.

Ésotériquement

Yann d’Auxi (Médium-spirite)

Pour consulter Catherine d'Auxi (cliquez sur les liens)

© Catherine d’Auxi Droits réservés (copyright)

1 Comment

1 Comment

  1. Karine

    28 avril 2016 at 12 h 22 min

    Merci Yann pour ces éclaircissements et ces encouragements à ne pas juger, tout en étant là au moment voulu… 

    Karine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

To Top
Boosté par WP-Avalanche