A propos de la Voyance

Aider les autres dans son métier avec empathie ou compassion ?

Profession aide aux autres empathie ou compassion

« Ma profession consiste à recevoir du public en difficulté. Je pourrais être assistance sociale, infirmière, travailler dans une mairie, un hôpital, ou encore… voyante. Quand je reçois des personnes dans le cadre de mon travail, je me sens un peu absorbée par eux. Je les comprends, je les ressens et je n'arrive pas mettre une barrière. Est-ce qu’à votre avis, je vais finir par banaliser tout cela et je ne "rentrerai" plus dans leurs problèmes ? Je ne peux même pas me confier à mes collègues qui vont se moquer de moi. Ils m’ont déjà répondu "t'as pas fini…" Je ne sais comment faire pour ne pas être touchée émotionnellement. C’est à tel point que je suis mal dans mon travail. D'ailleurs, vous, comment faites-vous ? Merci de votre aide. Chloée »

Réponse de Catherine d'Auxi

Ce que vous exprimez reflète toute la difficulté que va rencontrer un « aidant ». Je vous propose quelques considérations :

1 – Comment est-on le plus efficace, en étant dans l’empathie, en souffrant avec les gens, ou en gardant une maîtrise de ses émotions de façon à intellectuellement être au top ?

2 – L’empathie implique de s’oublier au point de souffrir avec l’autre. Quel en est l’intérêt ? Ce n’est jamais une qualité, c’est très chrétien mais particulièrement inefficace quand on a des solutions à trouver et à proposer.

3 – Quelle différence faites-vous entre la compassion et l’empathie ? La compassion est une vertu par laquelle un individu est porté à percevoir ou ressentir la souffrance d'autrui, et poussé à y remédier. La compassion revient à ressentir la souffrance de l'autre, animé d'une intention d'amour. Il existe souvent une confusion entre pitié (sentiment) et compassion (vertu). La « miséricorde » ou « commisération » peut s'apparenter à la compassion avec une sémantique plus religieuse. L'empathie est une notion désignant la « compréhension » des sentiments et des émotions d'un autre individu, voire, dans un sens plus général, de ses états non-émotionnels, comme ses croyances (il est alors plus spécifiquement question d'« empathie cognitive »). En langage courant, ce phénomène est souvent rendu par l'expression « se mettre à la place de » l'autre. Cette compréhension se produit par un décentrement de la personne (ou de l'animal) et peut mener à des actions liées à la survie du sujet visé par l'empathie, indépendamment, et parfois même au détriment des intérêts du sujet ressentant l'empathie. Et surtout n’est-il pas plus sain d’avoir de la compassion que de l’empathie car se mettre à la place de l’autre finalement permet de ressentir au plus profond sa souffrance mais jamais de l’aider à régler ses problèmes ou difficultés ?

La façon dont vous fonctionnez est que vous prenez la « charge » de quelqu’un d’autre (cela peut aller jusqu’à des considérations karmiques), que vous voulez souffrir avec lui pour atténuer cette souffrance. Soyez lucide, le fait que vous ayez de l’empathie ou non ne changera rien pour lui, au contraire, cela peut être désagréable voire humiliant donc agaçant.

Je vous entends penser « tout cela est bien beau, mais comment faire pour ne plus réagir ainsi ? »

1 – Les épreuves des autres quelles soient karmiques ou non ne sont pas de votre ressort alors priez pour ceux que vous recevez, chaque soir, confiez-les à la Mère ou à Dieu. Cela peut être extrêmement simple en disant 10 je vous salue Marie et en ajoutant « Mère je te demande d’aider, soutenir, alléger le fardeau des personnes que j’ai reçues aujourd’hui ».

2 – Si vous êtes croyante, ne pas s’oublier au profit des autres. Pour les catholiques, priez pour vous Saint Joseph pour qu’il vous aide à bien faire votre travail. Pour les autres religions pratiquées, "puisez" dans vos Textes Sacrés.

3 – Vous protéger en pratiquant la technique de l’œuf avant d’aller travailler. Ainsi, ceux qui entreront dans votre périmètre énergétique (à moins d’un mètre vingt de votre aura), ne pourront plus vous atteindre. Vous devez comprendre que les personnes ayant subi un choc, un stress, ont un taux vibratoire très bas. N’étant pas en mesure de puiser l’énergie à la Source, comment font-ils ? Ils viennent se servir chez ceux qui sont en face d’eux, à proximité. L'idéal serait de vous tenir à plus de 3 m d'eux, ce qui j'en conviens, est très compliqué. Ce sont des aspirateurs à énergie et étant trop dans l’empathie, vous êtes une cible de choix.

En conclusion, protégez-vous, priez et ainsi vous serez non seulement efficace mais heureuse au travail. 

Me concernant, mes capacités de Voyante Médium et l'exercice de ma profession impliquent que, bien souvent, je sois dans cette relation d'aide, de soutien tout comme vous. En revanche, je me mets dans la situation d'une neutralité bienveillante ce qui ne veut pas dire "me mettre à la place de mon consultant". Comme vous le savez, un Médium est un canal de transmission entre le Haut (l'Astral où vivent les Esprits) et le Bas (le plan Terre où nous vivons). A ce titre, il est essentiel de ne pas interférer par des sentiments personnels. Ainsi, ceux qui vous guident peuvent prendre toute leur puissance.

Catherine d'Auxi Voyante Médium et Cartomancienne (cliquez sur le nom pour visiter le site de voyance)

Pour me consulter (cliquez sur les liens)

Copyright – Catherine d'Auxi (droits réservés)

 

 

Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

To Top
Boosté par WP-Avalanche