1er mai traditions - Diamant Voyance
Année symbolique

1er mai traditions

1er mai traditions

Le 1° mai est une date de traditions, son symbolisme est multiple avec le muguet, l’arbre de mai, le nettoyage de printemps, les travailleurs et le début du mois de Marie. c’est aussi une date incontournable du calendrier ésotérique, et l’occasion de célébrer le Rituel du Feu de mai.

35 ans d’expérience en Magie Blanche ! Et vous ?

Tout ce dont vous avez besoin de progressif, concret et puissant pour devenir Mage.

1er mai traditions mais surtout date incontournable du calendrier ésotérique appelée Beltaine ou Beltane chez les Celtes 

Le 1° mai témoigne du temps qui passe, son avancée définitive, irréversible et la foi en l’avenir et le destin. C’est le moment d’une grande purification symbolisée par le « nettoyage de Printemps » qui voulait qu’on vide les armoires, qu’on lave le linge (rappelez-vous il n’y avait que le lavoir, la cendre) et qu’on cire les meubles. C’est aussi le début de la saison des amours, l’appel à l’union.

Les troupeaux qui sortaient des étables à ce moment pour retourner dans les pâturages, étaient purifiés en passant entre deux grands feux qui accompagnent et renforcent symboliquement l’astre solaire.

Ce besoin de purification se retrouve de façon inconsciente dans le « nettoyage de Printemps » qu’on effectue chez soi.

La fusion des polarités qui se réalise dans la nature à cette période peut nous aider à accorder les aspects féminin et masculin de notre nature. Dans les rituels, l’union de ces deux aspects est illustrée par la Reine de Mai et le Seigneur de la Lande.

Dans les siècles passés, cette frénésie de la célébration de l’énergie vitale donnait lieu, parmi les jeunes gens, à des rites champêtres et à des jeux propres à leur âge. Sous prétexte de cueillir l’aubépine, on les envoyait dans les bois et les prés où ils passaient la nuit en jeux amoureux. On appelait ça « Faire le Mai ». Il y avait également des rites de passage à l’âge adulte pour les adolescents.

Date qui célèbre le mariage, l’union de la Déesse avec Dieu, bénéfique pour l’amour, la vie, la chance.

Rituel du Feu de mai

Cette cérémonie est à la fois une cérémonie de Purification par le Feu, pendant de la Purification par l’Eau du 1° février tout comme le début de la saison des amours, l’appel à l’union et à la reproduction pour la survie et l’épanouissement des espèces. Cette fête solaire et ce rituel de passage vous permettent de vous débarrasser des poids de l’année précédente et d’entamer dans la joie et la fertilité ce nouveau cycle.

Augmenter son taux vibratoire en pratiquant les rituels de l’année ésotérique (cliquez sur le bouton rose)

Cette date partie intégrale des 8 dates incontournables du calendrier ésotérique permet l’évolution de l’être et la modification de la structure astrale, mentale et éthérée.

Un second degré d’Initiation ésotérique peut se dérouler sous la forme des célébrations de l’année ésotérique après une pratique journalière pendant un an du Rituel du Pentagramme en Renvoi.

1er mai traditions. Offrir un brin de muguet, c’est déjà de la Magie.

Autrefois, le mois de mai dans l’Empire Romain était consacré à Apollon représentant l’éclosion et pendant de Bacchus symbolisant l’automne. Le premier jour du mois de mai était le symbole de la force végétative et vitale du printemps forçant les barrières. A Rome, la fête du feuillage nouveau que les jeunes gens allaient chercher dans les bois était l’occasion d’une débauche montrant la poussée violente de la sève. C’est cette tradition qui perdure dans le rite du muguet.

1er mai traditions et l’arbre de mai

la tradition du 1° mai Jusqu’au 17° siècle, l’arbre de mai, feuillu et enrubanné jouait le rôle de messager planté le 1° mai devant la porte de ceux qu’on voulait honorer ou sous la fenêtre des jeunes filles par les jeunes villageois. Le lilas était un hommage à leur beauté, le houx soulignait leur mauvais caractère et le sureau leur paresse. En découlant, une tradition en faisait le principe du respect à l’autorité.

Mai le mois de Marie

Origine du culte catholique (source wikipédia)

la tradition du 1° mai

Le « Mois de Marie » est le plus ancien des mois consacrés qui vit le jour à Rome et se diffusa dans tous les Etats pontificaux, puis dans le reste de l’Italie et enfin dans toute la catholicité. La promotion de ce mois de Marie doit beaucoup aux Jésuites. Il ne s’agit plus de méditer seulement la vie, les vertus et les privilèges de la Sainte Vierge mais de s’en inspirer pour sanctifier la vie quotidienne en pratiquant chaque jour une vertu. Ainsi, chaque jour du mois de mai, les fidèles méditaient une vérité sur la vie chrétienne en fonction de laquelle ils s’imposaient une pratique particulière. Au XIIIème siècle, le roi de Castille avait associé la beauté de Marie et le mois de mai dans une de ses chansons. Au XIVème siècle, le bienheureux dominicain Henri Suso avait l’habitude de tresser des couronnes de fleurs pour les offrir au premier jour de mai à la Vierge. En 1549, un bénédictin publie un livre « le mois de mai spirituel » et Saint Philippe Néri  exhortait les jeunes gens à manifester un culte à la Sainte Vierge (il réunissait les enfants autour de l’autel de la Sainte Vierge pour lui offrir les fleurs du printemps et les vertus écloses dans les jeunes âmes).Au début du XVIII° siècle, l’Eglise franciscaine et royale de Naples qui pratiquait déjà le mois de Marie fut rejointe dans ces pratiques par les dominicains de Fiesole qui décidèrent alors d’honorer la Vierge tous les jours du mois de mai. Le « Mois de Marie » atteint la France à la veille de la révolution. La vénérable Louise de France (fille de Louis XV et prieure du Carmel de Saint-Denis) en fut une zélée propagatrice. Cet usage eut un caractère général avec les missions de la Restauration et fut officiellement approuvé par le Saint-Siège en novembre 1815. Si les Jésuites en ont été les initiateurs, les Camilliens l’ont inauguré dans sa forme actuelle recommandant que, la veille du premier mai, dans chaque habitation, on dressât un autel à Marie, orné de fleurs et de lumière, devant lequel chaque jour la famille se réunissait pour réciter des prières en l’honneur de la Sainte Vierge avant de tirer au sort un billet qui indiquerait la vertu à pratiquer le lendemain.

35 ans d’expérience en Magie Blanche ! Et vous ?

 

Tout ce dont vous avez besoin de progressif, concret et puissant pour devenir Mage.

 Catherine d’Auxi Droits réservés (copyright)

La Magie Blanche n’est et ne sera jamais une science exacte, la réussite des rituels étant conditionnée à beaucoup de paramètres comme le respect de la pratique, la Foi, l’Abandon qui sont de nature humaine donc forcément sujets à fluctuations.
Il n’est en aucun cas souhaitable de s’intéresser à l’ésotérisme, de pratiquer la Magie ou toute autre expérience comme le Spiritisme (oui-ja) ou encore les voyages astraux avant l’âge de 21 ans.  Le Corps Mental en construction n’est pas apte à recevoir les influx énergétiques démultipliés par ces pratiques. En TOUT la mesure est obligatoire, mère de sûreté … et fixer cette limite pour la pratique ésotérique et particulièrement de la magie ne relève à aucun moment de la maturité mais de la plus élémentaire sécurité mentale.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top
Boosté par WP-Avalanche